AAH : un coup de pouce… et des coups de ciseaux

Pour lutter contre la pauvreté des personnes handicapées, le gouvernement s’apprête à revaloriser l’AAH. Mais il gèle le plafond pour les couples, supprime le complément de ressources et désindexe l’allocation de l’inflation. Étrange manière de lutter contre la misère, dont c’est la Journée mondiale du refus ce 17 octobre.

Personne ne va s’en plaindre. L’allocation adulte handicapé (AAH) va augmenter de 41 € en novembre 2018, pour passer de 819 à 860 €. Puis elle va encore gagner 40 € un an plus tard. Fin 2019, le montant de l’allocation adulte handicapé atteindra donc 900 €. Emmanuel Macron respecte ainsi sa promesse électorale.

De nouvelles règles et 100 millions d’euros économisés en 2019

Cette mesure vise « à lutter contre la pauvreté subie des personnes du fait de leur seul handicap », clame le gouvernement. Il chiffre l’effort financier à « plus de deux milliards d’euros sur l’ensemble du quinquennat ». Mais pour contenir la facture, le gouvernement a changé certaines règles pénalisant les allocataires. Selon les estimations de faire-face.fr, elles permettent au ministère du Budget d’économiser une centaine de millions d’euros en 2019 et un peu moins en 2020.

1 – L’AAH ne sera plus indexée sur l’inflation en 2019 et 2020

Chaque année, le 1er avril, les prestations sociales bénéficient réglementairement d’un ajustement sur l’inflation. L’augmentation est en effet calée sur l’évolution constatée des prix à la consommation, hors tabac, les douze mois précédents. Or, en avril 2019, l’AAH ne sera pas revalorisée. Et en 2020, la hausse sera restreinte à 0,3 %.

En 2018, selon les dernières prévisions de l’Insee, le taux d’inflation hors tabac devrait atteindre 1,6 %. Et le projet de loi de finances table sur une hausse des prix d’1,3 % en 2019. Si l’AAH avait augmenté dans les mêmes proportions respectivement en avril 2019 et avril 2020, son montant se serait alors élevé à 843 €, hors revalorisations exceptionnelles.

Or, avec ces dernières et la hausse de 0,3 % d’avril 2020, il atteindra 902,70 €. Globalement, les allocataires restent donc gagnants. Mais la désindexation de l’AAH sur l’inflation limite fortement la portée de ce coup de pouce. En 2020, le gain s’élèvera réellement à 59,70 € (= 902,70 – 843 €).

Pour lire l'article dans son intégralité : https://www.faire-face.fr/2018/10/17/aah-coup-pouce-ciseaux/

Source : Faire face

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel