mardi, 21 février 2017

Présidentielle 2017 : le Collectif ALERTE lance sa plateforme

logo ALERTE.jpgLe Collectif ALERTE dont fait partie l’APF a lancé ce matin sa plateforme présidentielle : « Pour une société bienveillante, fraternelle et solidaire ».

A l’approche de l’élection présidentielle, le Collectif ALERTE demande un plan interministériel de lutte contre la pauvreté traduit dans une loi de programmation financière sur 5 ans.

Pour cela, ALERTE centre ses propositions autour de plusieurs thèmes : ressources et revenu ; formation professionnelle et alternance ; lutte contre l'isolement ; petite enfance ; soutien à la parentalité ; logement ; santé.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

Pour lire la plateforme en bref, cliquez ici

Pour lire la plateforme complète, cliquez ici

14:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presidentielle, 2017 | |  Facebook

Indemnisation amiable des accidents médicaux : un dispositif à améliorer dans l’intérêt des victimes

Huit organisations associatives dont l’APF prennent aujourd’hui la parole dans un communiqué de presse pour défendre le dispositif d’indemnisation amiable des accidents médicaux.

Alors que les victimes ont tendance à s’orienter vers la voie judiciaire notamment en raison d’un certain nombre de dysfonctionnements de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM), les associations estiment que la voie amiable, ouverte par la loi du 4 mars 2002, ne doit pas être abandonnée mais plutôt améliorée selon troix axes :

  • en accompagnant mieux les victimes ;
  • en relevant le nombre insuffisant d’experts ;
  • en clarifiant les rôles respectifs des trois institutions : les commissions de conciliation et d’indemnisation (CCI), la Commission nationale des accidents médicaux (CNAMED) et l’ONIAM.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

 

Source de l'article : http://www.reflexe-handicap.org/

14:00 Publié dans Finances | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indemnisation, accidents, medical | |  Facebook

lundi, 20 février 2017

Vente d'un fauteuil roulant électrique !

Fauteuil roulant en très bon état

A vendre à 1500€

Valeur de base 4000€

Possibilité d'une facture

Contact : 06 24 41 29 29

IMG_0464.JPGIMG_0465.JPGIMG_0466.JPGIMG_0467.JPG

14:00 Publié dans Annonces, fauteuil, Vente | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : annonce, vente, fauteuil, electrique | |  Facebook

Grande enquête « Elections 2017 et Handicap » : donnez votre avis !

illustration carré.png

L’institut d’opinion Ifop lance, avec l’APF, une grande enquête en ligne pour connaître l’opinion des citoyennes et citoyens en situation de handicap à l’occasion de l’élection présidentielle et des législatives.

Vous êtes vous-même personnellement concerné(e) par un handicap ou vous portez la parole d’une personne en situation de handicap qui ne peut pas s’exprimer ? Vous êtes parent, frère, sœur, d’une ou plusieurs personnes concernées par un handicap ?

Répondez à cette grande enquête en ligne sur www.enquete-handicap-elections.fr avant le 28 février et donnez votre avis sur l’évolution de votre quotidien ces 10 dernières années, vos attentes et votre état d’esprit à quelques semaines des élections.

Cela ne vous prendra que quelques minutes et c’est anonyme !

Si vous n’êtes pas directement concerné (e), des personnes de votre entourage pourraient l’être. Faites-leur connaître l’enquête en la partageant sur les réseaux sociaux !

Et rendez-vous le 20 mars sur apf.asso.fr pour découvrir les résultats !

14:00 Publié dans Actions de sensibilisation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enquete, handicap | |  Facebook

vendredi, 17 février 2017

Les barrières à la scolarisation d’élèves handicapés persistent

Dix ans après la loi de 2005, le nombre d’enfants et adolescents handicapés scolarisés en « milieu ordinaire » a presque doublé.

Des progrès, mais peut mieux faire. Telle est l’appréciation donnée par le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) à la scolarisation des élèves handicapés. Après une décennie (2005-2015) de progrès jugés « fulgurants » en la matière, qui a vu les portes de l’école s’ouvrir à ces enfants, l’instance d’évaluation a présenté, jeudi 11 février, ses préconisations pour que l’on s’approche davantage de l’idéal d’une école « inclusive ». Cette présentation fait à la suite d’une conférence de comparaisons internationales sur le sujet, organisée les 28 et 29 janvier en présence de décideurs.

D’abord, les succès. Dix ans après la loi de 2005, qui a instauré un droit à la scolarisation pour tous les enfants et adolescents handicapés, la situation s’est considérablement améliorée. En une décennie, le nombre d’élèves handicapés scolarisés en « milieu ordinaire », c’est-à-dire dans une école lambda, a presque doublé (252 285 élèves en 2014 contre 133 838 en 2004). Aujourd’hui, la moitié des élèves handicapés sont scolarisés dans une classe ordinaire et bénéficient, si besoin, de l’accompagnement d’un auxiliaire de vie scolaire. Un quart est scolarisé dans une classe spécialisée d’une école ordinaire. Près de 20 % suivent leur scolarité dans un établissement médico-social ou à l’hôpital. Cette évolution concerne tous les niveaux de la scolarité, de la maternelle au lycée, et tous les types de handicap – même si les déficiences intellectuelles sont moins représentées en milieu ordinaire que les déficiences physiques


Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/02/12/handicap...

Source : Le monde 

Cancer du col de l’utérus : les femmes handicapées écartées de la prévention

Les femmes handicapées sont beaucoup moins dépistées contre le cancer du col de l’utérus que celles n’ayant pas de limitations motrices ou autres. En cause, l’inaccessibilité des cabinets médicaux et de leurs équipements.

Le cancer du col de l’utérus touche 3 000 femmes chaque année,en France. Il en tue plus de 1 000. « Il reste donc meurtrier, et pourtant il est évitable », soulignent le président de l’Institut national du cancer et le directeur général de Santé publique France, dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire, paru la semaine dernière.

« Il est recommandé de pratiquer un frottis cervico-utérin tous les trois ans chez les 25 à 65 ans », précisent Norbert Ifrah et François Bourdillon. Une expérimentation a été menée pendant trois ans dans treize départements. « Ces résultats sont de bon augure et permettent d’envisager de généraliser le programme en 2018 », annoncent-ils.

1 femme handicapée sur 3 non dépistée

« Généraliser » ? Les femmes en situation de handicap seront ravies de l’apprendre… Elles ont en effet beaucoup moins accès à cet examen préventif que les autres, comme le montre une étude de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes). Le recours moyen plafonne à 65 % chez les patientes atteintes de limitations motrices contre 82 % chez celles n’en déclarant pas. Soit un écart de 17 points. Il tourne à 14 points pour les femmes ayant des limitations cognitives et monte à 20 points pour celles ayant des limitations visuelles.

Les caractéristiques démographiques et sociales de cette population n’expliquent qu’une partie de cet écart. S’il l’on compare des femmes ayant le même profil (même niveau de diplôme, de ressources, etc.), l’écart se réduit mais reste conséquent : le recours au dépistage du cancer du col de l’utérus est inférieur de 11 points chez les femmes en fauteuil roulant.

Les patients en fauteuil roulant pénalisés

Et ce constat vaut aussi pour de nombreux autres soins de prévention. Pour les patients handicapés dans leur ensemble et tout particulièrement pour ceux en fauteuil roulant. Chez ces derniers, à caractéristiques démographiques et sociales comparables, l’écart atteint 25 points pour le dépistage du cancer du côlon, 22 points pour la mammographie et 19 points pour la vaccination contre l’hépatite B !

Alors comment l’expliquer ? Sans doute par un manque d’informations ciblées et adaptées mais aussi par l’inaccessibilité des cabinets médicaux et/ou des équipements de ces professionnels.

Dérogations à l’accessibilité

Autrement dit, une vraie politique de généralisation d’accès aux soins passe aussi par une politique de mise aux normes. Les nombreux reculs sur le principe de l’obligation de mise en accessibilité, décidés depuis 2014, ne vont pas dans ce sens. En attendant, les Français et les Françaises resteront inégaux face à la maladie et à la mort.

Source : faire face 

13:53 Publié dans handicap, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 16 février 2017

Handivoyageuse : Découvrez les aventures d’Aurélie!

Découvrez des aventures mouvementées et pleines de couleurs, à travers le blog d’une aventurière handivoyageuse, I wheel travel. Si vous aimez les récits d’aventures aux quatre coins du monde, vous ne pouvez pas passer à côté de cette petite perle du net.

Un blog créé et animé par Aurélie, handivoyageuse et jeune femme passionnée de voyages qui fait fi de son fauteuil roulant pour vivre sa passion. Ce site vous propose de parcourir virtuellement de magnifiques régions du monde en suivant la subtile plume d’Aurélie. Elle raconte les temps forts de ses péripéties, et les illustre richement à travers de nombreuses photos.

« Je suis une handivoyageuse vivant actuellement en Nouvelle-Zélande dans le cadre d’un Permis-Vacances- Travail. Ayant été confrontée à la difficulté de trouver des informations concernant l’accessibilité, j’essaie d’aider les voyageurs en situation d’handicap. Ce en partageant mes expériences par le biais de mon blog et de ma page Facebook. J’espère aussi que cela pourra aider certaines personnes à passer outre leurs peurs et à oser vivre leurs rêves de voyage.

Il me semble important ici de vous expliquer rapidement quel est mon état de santé car tous les handicaps sont différents. Par conséquent, certaines situations problématiques pour moi ne le seront pas forcément pour d’autres et inversement. Je suis atteinte de la maladie du Strümpell-Lorrain, également appelée paraplégie spastique héréditaire. Concrètement, cela veut dire que je marche avec une canne sur de courtes distances. Et que j’utilise un fauteuil roulant manuel pour les trajets plus longs. Je me déplace donc seulement avec ma canne quand je suis dans un logement. Je peux monter et descendre des escaliers si ceux-ci sont équipés d’une rampe d’appui.».

Pour en savoir plus sur les différents périples d’Aurélie. Et pour savourer ses derniers récits, rendez-vous sur le site : www.iwheeltravel.com. Ou sur la page Facebook qui lui est dédiée : I wheel travel.

Source : Handirect 

09:36 Publié dans Blog, handicap, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aurelie; handivoyageuse | |  Facebook

Des roues et des hommes : cinq handicapés en trekking au Népal

Jeff Constantin, 20 ans, a réalisé un court métrage intitulé Des roues et des hommes. Ce documentaire raconte un trekking au Népal de 25 participants, dont cinq personnes en situation de handicap, auquel il a pris part en novembre 2015. Une histoire d’amitié, de solidarité encadrée par l’association Samoëns Handi-glisse déjà à l’origine d’un précédent voyage dans la chaîne des Annapurnas.

21 jours de trekking dans l’un des pays les plus mythiques pour les amoureux de la montagne : c’est l’aventure qu’ont vécue cinq personnes en situation de handicap en novembre 2015. Encadrées par des bénévoles accompagnateurs de l’association Samoëns Handi-glisse et une équipe de sherpas, elles ont sillonné la vallée de la Mustang au nord-est du Népal.

Parmi elles, Jeff Constantin, un jeune Haut-Savoyard atteint d’infirmité motrice cérbrale, alors âgé de 18 ans.  Étudiant à l’École de cinéma de Genève pour une formation de réalisation, le jeune homme a profité de « cette expérience unique », partagée avec son père, pour réaliser un film de fin d’études.

Le rêve de tout amoureux de haute montagne enfin accessible

Déjà organisatrice d’un tour de la chaîne des Annapurnas en 2013, l’association Samoëns Handi-glisse avait permis à quatre personnes handicapées de participer à deux semaines de trekking avec des fauteuils tout-terrains, les Quadrix conçus et réalisés en Haute-Savoie par Mont-Blanc Mobility.

Suite au succès de cette première aventure, Michel Voisy, le président de l’association a choisi de renouveler cet exploit et d’offrir à quelques chanceux la possibilité de réaliser le rêve de tout amoureux de haute montagne. Le film suit les participants dans cette aventure hors du commun à la rencontre des Népalais sur fond de paysages à couper le souffle. 

Découvrez Des roues et des hommes, le film (durée : 16 mn) de Jeff Constantin, diplômé de l’École de cinéma de Genève : http://www.faire-face.fr/2017/02/14/handicap-trekking-nep...

Source : faire face 

mercredi, 15 février 2017

La-Rochelle : les Beaux-arts accessibles à la cécité !

L'exposition « Voir et ne pas voir », ouverte depuis octobre 2016 et jusqu'en septembre 2017 au musée des Beaux-Arts de La-Rochelle, porte bien son nom. Soutenu par la Fondation de France,  cet événement est le fruit d'une collaboration de deux ans avec des volontaires malvoyants, qui ont sélectionné une centaine d'œuvres parmi la collection de l'établissement. L'occasion d'organiser des rencontres entre le public voyant et les visiteurs déficients visuels. Une approche de l'art plus ouverte !

Une offre variée

Dans un espace de 400m2, l'exposition propose une approche sensorielle de l'art ; reproduction d'œuvre en 3D, station olfactive, bande sonore et couloir sensoriel commenté sont mis en place pour les visiteurs valides et aveugles. « Cette exposition nous a permis de réfléchir en profondeur aux moyens de rendre l'art accessible aux personnes déficientes visuelles et à la manière d'améliorer la médiation pour tous », explique Amandine Bac, chef de projet culturel à l'origine du projet. La sensibilisation au handicap visuel fait également partie des enjeux de cette expérience inédite. Selon l'équipe organisatrice, le musée « souhaite véritablement réfléchir à une médiation universelle afin d'éviter toute discrimination et cultiver l'art du bien-vivre ensemble ». L'exposition fait également l'objet d'un documentaire réalisé par Yves-Antoine Judde.

 

Source : Handicap.fr

Madeline, trisomique, lance sa collection à New York

Une jeune mannequin trisomique qui lance sa ligne sportswear ou de la lingerie étudiée pour les femmes ayant eu un cancer du sein : la Fashion Week de New York a été l'occasion le 12 février 2017 de défier quelques canons de la mode. Madeline Stuart, la jeune mannequin trisomique qui avait défilé sous les bravos à New York en septembre 2015 , est revenue présenter sa première collection.

Une Supermannequin

Pour les débuts de sa marque « 21 Reasons Why », cette Australienne de 20 ans a présenté une ligne sport et décontractée en lycra - avec collants, jupes et hauts barrés de messages comme « Supermannequin » ou « Je suis la Fashion Week ». « C'est (une ligne) dans laquelle tout le monde peut être confortable et se sentir bien dans sa peau », a expliqué à l'AFP Rosanne Stuart, la mère de Madeline. Le nom de la marque est une référence au 21e chromosome, dont l'anomalie est à l'origine de la trisomie, mais aussi à la volonté de voir le monde gagner en diversité, et au souhait d'avoir bientôt 21 ans, a-t-elle expliqué.

Entièrement créée par Madeline

Elle a souligné que la collection avait été entièrement créée par sa fille ainsi qu'elle-même. Madeline entend continuer à imprimer sa marque dans la mode : elle devait participer à un défilé lundi, travailler comme mannequin à Los Angeles et Londres, et espère montrer bientôt sa collection à Denver et à la Semaine de la mode de Paris. Madeline a aussi récemment obtenu un visa de travail américain, la « seule personne à souffrir d'un handicap mental » à avoir réussi à en obtenir un, a souligné sa mère. Le défilé de Madeline s'inscrivait dans une série de présentations originales organisées dans une galerie d'art du quartier de Lower East Side.

Des femmes atteintes de cancer

Avant « 21 reasons Why », les invités avaient assisté à un autre défilé fort en émotions, consacré à des femmes ayant été atteintes d'un cancer du sein. Seize femmes, d'âges et d'origines ethniques diverses, ont présenté de la lingerie et des tenues d'intérieur signées AnaOno, qui conçoit des vêtements spécialement pensés pour les femmes ayant eu une mastectomie ou une opération du sein. Certaines participantes ont dévoilé avec fierté leur poitrine reconstruite ou les doubles mastectomies subites, sous les encouragements du public, lors d'un défilé destiné à améliorer la connaissance de la maladie et à encourager la recherche.

Source : Handicap.fr

 

09:48 Publié dans handicap, mode, styliste | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : madeline;trisomique;collection new-york | |  Facebook