vendredi, 18 août 2017

L'appel à l'aide d'un ébéniste de Piolenc handicapé par le diabète

France Bleu Vaucluse vous relaie l'appel à l'aide de cet artisan de Piolenc. Jean Luc Majeaureix a 57 ans, il est menuisier ébéniste ou plutôt il l'était. Car depuis 2 ans, il ne peut plus exercer son activité. Atteint de diabète, il a du être amputé d'une jambe. Il cherche à vendre son matériel.

Jean Luc Majeaureix ne peut plus travailler le bois, sa passion qu'il exerçait depuis 15 ans. Et s'il a décidé de vendre tout son matériel, c'est d'abord parce que le conserver lui coûte aujourd'hui de l'argent, mais également car il a besoin d'arrondir ses fins de mois devenues très difficile.

635 euros par mois

Aujourd'hui, l'artisan vauclusien ne touche que 635 euros d'Allocation Adultes Handicapés par mois. Il est handicapé à 80%. Il y a 2 ans, il lui est arrivé une broutille aux conséquences dramatiques. Il a marché sur du verre mais avec son diabète, il n'a pas ressenti de douleur. La blessure s'est infectée, a gangrené, il a du être amputé d'une jambe sous le genoux. La maladie lui fait également perdre la vue. Aujourd'hui il tente de réapprendre à marcher avec une prothèse.

Pour lire l'article dans son intégralité : https://www.francebleu.fr/infos/societe/l-appel-l-aide-d-...

Source : France bleu Vaucluse

09:59 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'APF, en campagne sur les ondes de France Inter et France Bleu

Depuis fin Juillet 2017, l'APF est en campagne sur les ondes de France Inter et France Bleu.

Pour la 3e année consécutive, l'APF diffuse une campagne de communication institutionnelle sur les antennes du groupe Radio France.

Une première vague, d’appels aux dons et aux legs, a débuté le lundi 24 juillet 2017, pour une semaine de diffusion. Une seconde vague inondera les ondes à partir du lundi 21 Août 2017, durant une semaine. C'est au total, une dizaine de spots différents qui seront diffusés.

Cette campagne regroupe les témoignages d'adhérents, bénévoles, élus et salariés, qui retracent leurs missions, les valeurs partagées avec l'association, les difficultés quotidiennes des personnes à mobilité réduite, etc.

Les spots radio sont disponibles en vidéo sur la page YouTube de l'APF.


09:55 Publié dans apf, CAMPAGNES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'info du jour : Le patrimoine pour tous à Frejus

patrimoine pour tous var matin.png

09:48 Publié dans Accessibilité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

INVITATION CONFÉRENCES ET ATELIER Avec le soutien de l'Agence Régionale de Santé PACA

Vous êtes parent, conjoint, proche ou accompagnant professionnel d'une personne en situation de dépendance? 

 

 

Afin de mieux vous positionner dans la relation d'aide, améliorer votre accompagnement et savoir prendre soin de vous,

 

L'Association des Paralysés de France

en partenariat avec l'UDAF le SAVS APF l’Éclaircie  et le Foyer APF Terro Flourido

vous convient à participer à 4 sessions d'informations.

 

Conférences : Entrée libre à partir de 14h00 

dans les locaux de la Délégation APF de Vaucluse (72 Bd Jules Ferry, 84000 AVIGNON)

 

Atelier : Entrée libre à partir de 15h30


à la Salle des Fêtes de la Mairie d'Avignon (Place de l'Horloge, 84000 AVIGNON)

 

 

3 Conférences et 1 atelier : 

 

- "Connaitre ses droits" le mardi 12 septembre 2017 animé par une assistante sociale, 

 

- Atelier "prévention de l'usure physique au quotidien", le vendredi 06 octobre 2017 animé par une ergothérapeute, 

 

 

 - "Les mesures de protection" le mardi 24 octobre 2017, animé par un juriste,

 

- "La santé des aidants", le mardi 21 novembre 2017 conférence animé par un psychologue.

 

Nous vous remercions de votre aide pour relayer cette information auprès de toute personne concernée ainsi que de votre participation, 

 

Restant à votre disposition au 04 90 16 47 40.

 

 

08:58 Publié dans aidants | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Journée départementale des aidants

Bonjour,

 

- Vous êtes parents, conjoint(e)s ou  proches d’une personne que vous aidez au quotidien ?

- Vous êtes professionnels du champ social, médico-social, associatif... et vous êtes concernés par la question des aidants proches ?  

 

Dans le cadre de la Journée Nationale des Aidants 2017, la délégation de Vaucluse de l’Association des Paralysés de France (APF), en partenariat avec des acteurs associatifs et institutionnels, dans le champ du handicap, de la famille et des personnes âgées, ... vous convie à la :

 

2ème Édition de la Journée départementale des aidants dans le Vaucluse

le 6 octobre 2017 à la Salle des Fêtes de la Mairie d'Avignon Place de l'Horloge à Avignon

 

 

 

L’objectif de cette journée est de proposer  des espaces où les aidants puissent :

- cerner les enjeux liés à leur statut

- rencontrer l’ensemble des acteurs offrant des réponses adaptées à leurs besoins afin de trouver des solutions pour être mieux accompagné

- se ressourcer 


 
Au programme :
13h00 : café d'accueil 
13h30 : accueil et introduction
14h00 : conférence du Dr LOMBARD, gériatre  "ressentir du bien-être quel que soit son état de santé"
14h40 : temps d'échanges
15h00 :Table ronde autour de témoignages d'aidants

A partir de 16H00 : Atelier gestes et postures et visite des stands 

Atelier « Prévention de l’usure physique au quotidien » animé par l’ergothérapeute du Foyer d’Accueil médicalisé APF Terro Flourido

2 sessions à 16h00 et 16h45

 
Contact : 04 90 16 47 40 ou amedeau.apf84@gmail.com

 

N'hésitez pas à partager cette information auprès de votre réseau. 

 

Solidairement,

 

08:55 Publié dans aidants | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 14 août 2017

Oubliée dans un TGV : les excuses de la SNCF !

Une jeune femme, qui se déplace en fauteuil roulant électrique, avait prévu de se rendre le 8 août 2017 en train de Vintimille à la frontière italienne à Grenoble (Isère), via une correspondance à Avignon (Vaucluse). Or, une fois son TGV arrivé dans cette gare pour une escale de trois minutes, aucun agent ne s'est présenté pour l'aider à descendre, bien qu'elle ait réservé le service "Accès plus" qui le prévoit. Elle est restée bloquée à bord du train qui est reparti pour Paris, a-t-elle raconté sur son blog. Prise en charge par la SNCF à la gare de Lyon, elle a fini par arriver à Grenoble avec 4h30 de retard sur l'horaire initialement prévu.

Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-TGV-oubliee-handicap...

Source : Handicap.fr

11:31 Publié dans Accessibilité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Colombie : bar pour sourds, on commande avec les yeux !

En pleine journée, dans un bar de Bogota, deux filles allument une lampe posée sur la table en bois. C'est l'appel à prendre commande pour les serveurs du premier café de Colombie conçu pour les sourds. Erin Priscila Pinto et Carol Aguilera sont amies depuis longtemps. Mais c'est la première fois qu'elles peuvent se retrouver dans un lieu public répondant à leurs besoins : le Sin palabras Café sordo (Café sourd et sans paroles). "C'est le premier bar de Bogota et en Colombie qui est adapté sur le plan de la communication, visuelle et sensorielle", a expliqué à l'AFP Maria Fernanda Vanegas, l'une des trois propriétaires.

Des clips en langue des signes

Situé au coeur du quartier branché de Chapinero, dans cette capitale de huit millions d'habitants, ce bar d'un nouveau genre voisine avec des établissements axés sur la musique heavy metal, le reggae ou la clientèle gay. "Il vise à ce que nous, les entendants, nous nous adaptions aux sourds et non le contraire, comme c'est toujours le cas", ajoute Maria Fernanda. Le Sin Palabras est ainsi équipé d'écrans où passent des clips vidéo musicaux simultanément traduits en langue des signes, et une piste de danse dont le parquet transmet les vibrations de la musique pour permettre aux mal-entendants de suivre le rythme. La carte des boissons et des plats est traduite dans l'alphabet des sourds, qui disposent en outre de jeux de société comme le Jenga ou les dominos.

Pouvoir danser, enfin

Maria Fernanda et ses associés, Cristian Melo et Jessica Mojica, tous trois disposant d'une bonne ouïe, rêvent d'attirer au Sin Palabras les 54 000 malentendants qui vivent à Bogota, selon des chiffres de l'Institut national pour les sourds. La Colombie en compte au total près de 456 000, selon le dernier recensement national datant de 2005. La clientèle du bar est composée aussi bien d'entendants que de sourds. Le niveau sonore de la musique est le même que dans n'importe quel autre bar de Bogota. La différence, c'est que les mains ont le premier rôle. "C'est la première fois que je peux sentir la musique. Cela me plaît beaucoup parce que c'est la première fois que je peux danser", explique en langue des signes Erin Priscila, 23 ans, étudiante en photographie et audiovisuel.

Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-cafe-sourds-colombie...

Source : Handicap.fr

11:16 Publié dans handicap, surdité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 10 août 2017

Forum des association 2017

0001 (2).jpg

 

Le Forum des associations aura lieu en Avignon les 2 et 3 Septembre 2017.

La délégation APF de Vaucluse sera présente,n'hésitez pas à partager l'information.

Ce forum se déroulera allée Antoine Pinay-Barthelasse

16:04 Publié dans Association, Forum | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Chien guide : Rendez-vous du 17 au 24 septembre 2017

La 6e semaine nationale du chien guide d’aveugle aura lieu du 17 au 24 septembre 2017.

Objectif : Sensibiliser et persuader que le chien guide est un compagnon hors pair et un accélérateur de vie sociale, un moyen d’aller de l’avant et de voir plus loin. « En France, 200 000 personnes malvoyantes pourraient bénéficier d’un chien guide… si elles le demandaient, commente la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC). En effet, le chien guide ne s’adresse pas uniquement aux personnes aveugles mais aussi aux personnes malvoyantes ». Ainsi treize associations de chiens guides fédérées au sein de la FFAC se mobiliseront pendant sept jours. Elles inviteront notamment le public dans leurs écoles le dimanche 24 septembre pour une journée portes ouvertes. L’occasion de découvrir l’engagement bénévole des familles d’accueil, le travail des éducateurs et de tous ceux qui œuvrent pour redonner plus d’autonomie aux personnes déficientes visuelles.

Pour lire l'article dans son intégralité : https://www.handirect.fr/chien-guide-semaine-nationale/

Source : Handirect

Pour plus d'infos : http://semaine-chiensguides.fr/

11:34 Publié dans deficience visuelle, handicap | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Centres de loisirs à parité : 50 % d'enfants handicapés

Il faut lui parler en langue des signes". Rachel, 6 ans, intervient quand elle constate les difficultés de communication entre Michel-Ange, 9 ans, atteint de troubles autistiques, et les visiteurs du centre de loisirs "à parité" (Clap), dans le sud parisien. Ici, enfants handicapés et valides se découvrent dès le plus jeune âge. Dans ce centre du XIVe arrondissement, visité le 3 août 2017 par Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge du handicap, une trentaine d'enfants de 3 à 14 ans sont accueillis les mercredis et pendant les vacances scolaires, encadrés par huit personnes.

50 % des places pour enfants handicapés

La moitié des places sont réservées à des enfants porteurs d'un handicap moteur, intellectuel ou sensoriel. Plusieurs enfants sont autistes, dont certains ne parlent pas, un petit garçon est en fauteuil roulant, un autre est trisomique. Pour faciliter la communication, les animateurs utilisent des pictogrammes ou la langue des signes, dont les enfants "valides" ont également appris les rudiments. Rassemblés avant le déjeuner, les enfants lancent un gros cube et, selon le résultat, doivent dire ce qui leur a plu, les a chagrinés ou mis en colère dans la matinée. Giovanni, 8 ans, qui maîtrise bien la langue des signes car son frère est sourd, est sollicité plusieurs fois pour "traduire".

9 centres à Paris

Paris compte neuf centres de loisirs "à parité", sept gérés par la municipalité et deux par la fédération Loisirs Pluriel, à l'origine du concept et qui opère dans 23 autres centres en France. Ces structures favorisent un "changement de regard : les enfants valides vont rencontrer la différence" et deviendront "peut-être des adultes un peu plus tolérants", explique Nathalie Emo, directrice du centre de ressources enfance handicapée de la Mairie de Paris. Ici, les enfants jouent ensemble, se font des amis. Mais "ce sont des enfants en premier. Le lien se fait ou ne se fait pas", souligne Mme Emo.

Beaucoup plus d'animateurs

Rachel, qui est diabétique, ne fréquente le centre que depuis juin mais s'y plaît bien, explique sa maman, Sophie, qui apprécie qu'il y ait "beaucoup plus d'animateurs" que dans un centre classique. "Au départ, elle m'a dit qu'elle avait peur" des enfants agités. "Je lui ai dit qu'elle devait en parler aux animateurs, et je lui ai expliqué que c'était juste des grands enfants, et qu'ils étaient dans leur tête comme sa cousine qui a 3 ans. Elle a très bien compris, et ça se passe très bien". "J'aime bien", souffle Bilal, 10 ans, devant les journalistes. "Il y a mes amis. On peut faire des jeux, on peut les aider, comme ça au moins ils seront pas tout seuls".

Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-loisirs-centres-hand...

Source : Handicap.fr

 

10:57 Publié dans handicap, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook