• Accessibilité : Yann Jondot continue d’œuvrer pour les personnes handicapées

    Yann Jondot, maire de Langoëlan (Morbihan), multiplie les démarches pour faire progresser l’accessibilité des bâtiments publics. Auteur d’un livre blanc sur le handicap remis en décembre à Gérard Larcher, président du Sénat, il va bientôt pouvoir expérimenter ses propositions dans son département.

    Lire la suite

  • Logement adapté dans les Bouches du Rhône

    Bonjour à tous, 

    Veuillez trouver ci-jointe une annonce d'Handitoit Provence pour un logement adapté dans le 13.

    Consultez leur site : http://www.handitoit.org/ - 
    Vérifiez votre demande de Numéro Unique Départemental : https://www.demande-logement-social.gouv.fr/ 
    Inscrivez-vous pour une demande de logement social adapté : https://www.logementadapte13.org/inscription

    Lire la suite

  • Hospitalisés et habillés sans douleur grâce à des vêtements adaptés

    Le service couture de l’association Églantine s’affaire, gratuitement, à réaliser des vêtements adaptés pour des personnes hospitalisées. Le but : éviter la douleur.

    Lire la suite

  • intervention sensibilisation de l'APF au Lycée François Petrarque à Avignon

    Bonjour à tous...

    L'APF est intervenu au Lycée François Pétrarque le 15 Février dans le cadre d'une sensibilisation. 

    Voici le compte rendu et le ressenti des étudiants au sujet de cette intervention :

     

    Lire la suite

  • Un concours vidéo pour lutter contre la sclérose en plaques

    ET SI UN FILM POUVAIT AIDER À COMBATTRE LA SCLÉROSE EN PLAQUES ? C'EST, EN RÉSUMÉ, LE CONCEPT DU CONCOURS VERTICAL MOVIE AWARDS BY UNISEP. ON VOUS DIT TOUT ET SURTOUT COMMENT PARTICIPER !

    Le Vertical Movie Awards by UNISEP, c'est le premier concours de film vertical, lancé par l'UNIon associative pour lutter contre la Sclérose En Plaques (UNISEP) afin de soutenir la lutte contre la sclérose en plaques. Le sujet du concours ? "Montrer ce qui ne se voit pas". Une thématique forte que les candidats doivent refléter dans leur production, de façon étonnante et créative et, surtout, en filmant en vertical. À vos smartphones !

    Un concours de film vertical inédit et ouvert à tous

    L'appel à projets est lancé du 22 janvier au 15 avril 2018 et ouvert à tous. Film, reportage, dessin-animé, motion design, en couleur ou en noir et blanc... tous les styles d'écriture sont les bienvenus. La seule condition ? Que la production soit réalisée à la verticale ! Un format peu conventionnel, mais très en vogue ces dernières années avec l'avènement des smartphones et des stories, ces micro-film partagés à tout-va sur les réseaux sociaux tels que Snapchat et Instagram. Une façon, surtout, de montrer cette maladie sous un angle nouveau.

    Un jury composé de personnalités du monde du cinéma

    Pas de concours sans jury ! Pour cette édition 2018, l'UNISEP a rassemblé des personnalités issues du monde du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias. Le journaliste Serge Moati, l'ancienne ministre Roselyne Bachelot, le médaillé olympique de patinage artistique Philippe Candeloro ou encore le youtubeur Sofyan, entre autres, composent le Grand Jury, qui récompensera les lauréats lors d'une cérémonie organisée en mai 2018. Les films des gagnants seront diffusés sur les grands médias nationaux et sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et YouTube, partenaires du concours. Quant au grand gagnant, l'UNISEP lui remettra un chèque de 3000€.

    La sclérose en plaques, une maladie qui ne se voit pas

    La sclérose en plaques, aussi appelée SEP, est une maladie neurologique, chronique et invalidante qui créé des plaques dans le cerveau. Première cause de handicap chez les jeunes (hors accident), la SEP touche près de 100 000 personnes en France. Cette maladie, dont on ignore l'origine et qui n'a toujours pas de traitement curatif, provoque des symptômes très divers, mais souvent invisibles : fatigue intense, difficultés de concentration, douleurs neuropathiques… À travers ce concours, l'UNISEP souhaite lutter contre les préjugés autour de la SEP et "montrer ce qui ne se voit pas".

    Avantages - Publié le 13/02/2018

  • Handicaps et Accompagnement à la vie affective, sensuelle et sexuelle : Plaidoyer en faveur d'une liberté

    Cet ouvrage tente d'aborder tous les champs qu'interroge l'accompagnement à la vie affective, intime, sensuelle et/ou sexuelle des personnes en situation de handicap ou de perte d'autonomie, en faisant intervenir des spécialistes du droit, de la politique, de la philosophie, de l'accompagnement médicosocial, et des personnes concernées par l'accompagnement sexuel, soit en tant que pratiquante ou en tant que bénéficiaire

    La majorité des intervenant.e.s font partie de l'Association pour la promotion de l'accompagnement sexuel (APPAS). La première partie de ce livre est théorique : elle vise à faire réfléchir sur le contexte juridique et social de cet accompagnement ; sa seconde partie fait la part belle à l'expérience, aux témoignages et aux réflexions de personnes ayant pratiqué l'accompagnement sexuel ou en ayant bénéficié, complétés par le texte d'un directeur d'établissement et d'une mère qui aurait aimé que son fils puisse en bénéficier.

    Cette dimension pratique permet de se rendre compte de ce que représente le manque de rapport physique intime et de ce que l'accompagnement affectif et sexuel peut apporter aux personnes qui en bénéficient. Par leur expertise et leurs expériences complémentaires, les auteurs souhaitent démythifier l'accompagnement sexuel et montrer qu'il est, non seulement, possible de pratiquer ce type d'accompagnement en France mais également qu'il est souhaitable de le reconnaître par le biais d'une exception à la loi sur le proxénétisme.

    Sous la direction de Marcel Nuss et Pierre Ancet disponible sur Amazon

  • Repas partage le 22/02

    Bonjour,

    Nous vous rappelons que nous organisons à la délégation un repas partage le jeudi 22/02.

    Nous vous attendons nombreux !!!

    Inscriptions au 0490164740

  • Éric Molinié, dépendant mais libre

    Ce soir à 20h40, la chaîne KTO diffuse le portrait d’Éric Molinié. De l’homme, on connaissait les engagements à la tête de l’AFM-Téléthon, de la Halde, ou du Samu social. On découvre sa foi profonde et une liberté intérieure renforcée par sa dépendance physique.

     

    Lire la suite

  • Handicapé et bénévole : aider les autres, pourquoi pas ?

    Réflexe de base : on imagine que le bénévolat c'est forcément en faveur des personnes handicapées. On les accompagne en vacances, ont fait leur course, on brise leur solitude. Et pourquoi pas le contraire ? Une personne handicapée ne pourrait donc pas, elle aussi, apporter son aide, ses talents et sa richesse à d'autres ? Celui qui d'ordinaire reçoit peut aussi, à son tour, devenir « acteur », c'est-à-dire celui qui donne.

     

    Lire la suite

  • Concertation sur la vie associative engagée entre le gouvernement et les représentants du monde associatif.

    L’un des trois enjeux porte sur la « reconnaissance du bénévolat et le développement d’une société de l’engagement ».

     

    Lire la suite