Refuge de Rosuel en Vanoise : la montagne tout confort

Rendez-vous est pris au sommet, à l'entrée du vallon de Rosuel sur la commune de Peisey-Nancroix (Savoie). Un bout du monde pourtant facilement accessible par la D 87. Altitude 1 556 m et sensation garantie avec, pour écrin, le dôme de Bellecôte (3 416 m) et le mont Pourri (3 779 m).

Labélisé Tourisme et handicap

Drôle d'endroit pour une rencontre ce refuge-porte du Parc de la Vanoise que l'on peine à distinguer ; avec son toit végétalisé étudié pour résister aux avalanches, il se fond dans le décor. Ouvert au public du 1er juin au 30 septembre, avec une capacité totale de 48 couchages, il accueille 70 000 personnes chaque saison. Parmi elles, des visiteurs en situation de handicap ; ce refuge-porte, l'une des quatre entrées du "coeur" de Parc, a bénéficié, en 2009, de travaux de mise en accessibilité. Deux chambres ont ainsi été aménagées (une pour les personnes en fauteuil roulant, l'autre pour les personnes sourdes ou malentendantes avec alarme incendie lumineuse), ainsi qu'un élévateur. Depuis le parking, qui dispose de places réservées, un large cheminement carrossable permet d'accéder au point d'accueil. Deux circuits balisés "Rando confort" (800 m et 1,1 km) pour tous sont proposés autour du refuge. Une attention toute particulière est également portée aux personnes en situation de handicap psychique pour éviter la "perte de repères", explique Thierry Arsac, chef de secteur PN Haute-Tarentaise. Le refuge de Rosuel est ainsi labélisé Tourisme et handicap pour les 4 handicaps.

Des aménagements tous handicaps

Avec le soutien de GMF Assurances, qui a déjà financé une soixantaine d'initiatives pour permettre aux personnes en situation de handicap de profiter des trésors des 10 Parcs nationaux français plusieurs outils adaptés sont mis à la disposition des visiteurs pour partir à la découverte du site de Rosuel : un dispositif d'interprétation en braille et audio sur différents thèmes (le Parc, les gypaètes barbus de Peisey-Nancroix, les rapaces nocturnes, le rôle d'un refuge gardé...). Le support destiné aux visiteurs malvoyants est composé de planches textes et de schémas/carte en relief, ainsi que de planches en gros caractères tandis que les trois lecteurs audio sont disponibles sur demande à l'accueil du refuge. Une plateforme d'observation de la faune est également accessible aux personnes en fauteuil. Un programme de sorties adaptées est par ailleurs proposé par les gardes du Parc de la Vanoise.

Pour lire l'article dans son intégralité rendez vous sur Handicap.fr

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel