lundi, 30 juin 2014

Adapter le Métro de Marseille au handicap moteur: signez la pétition !

Adapter le métro de Marseille aux personnes handicapées moteur, à l'attention de Communauté urbaine Marseille Provence Métropole.

Le métro de Marseille est, dans son ensemble, inaccessible au handicapés moteurs ou personnes ayant des difficultés de mobilité. En effet il n'y a aucun ascenseur ou monte-personne et les escaliers mécaniques, quand ils ne sont pas en panne, ne couvrent que partiellement les montées et descentes vers les quais ou la rue. Ce qui fait du métro de Marseille un moyen de transport interdit aux personnes handicapées moteur. La RTM doit faire, en urgence les travaux qui s'imposent pour doter chaque station de moyens qui permettront à ces personnes de pouvoir emprunter ce moyen de transport.

pétition métro marseille.jpg

Pour signer la pétition, cliquez ici.

Commentaires

Interdits aux handicapés !!!!!
Ne sont-ils pas des humains , des êtres nés en tant que personne....?
et non nés comme handicapés avant tout ......
Pouvez-vous avoir un moment de réflexion par rapport aux mots utilisés et leur sens donné.....
En plus ils ont le handicap à vivre au quotidien toute leur vie, ce qui n'est pas chose facile (avez-vous essayé de vivre rien qu'une journée avec un handicap en fauteuil ou mal voyant ou autre ????)et en plus ils doivent s'entendre rabaissé par le vocabulaire employé.....
Cela fait quelques années que le mot "les handicapés" est devenu "personne en situation de handicap", c'est vrai que c'est un peu long, "personne avec un handicap" est acceptable mais "les handicapés" plus jamais ça !!!!!

REFLECHISSEZ au sens des mots et leur conséquence au quotidien, et du regard réel que vous portez sur ses personnes.
Ce sont des hommes, des personnes avec une particularité VISIBLE et non pas "un handicapé".

Je ne comprends pas l'utilisation de ce vocabulaire dans les écrits de l'APF, sur le logo de cette problématique à Marseille.
Déjà faire de la pédagogie est nécessaire auprès de nos proches, mais si l'APF ne reconnait pas en premier "la personne" mais le handicap......

Bien à vous.
B.Finart

Écrit par : Finart Brigite | vendredi, 18 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.