Arlette et Alain, sous tutelle et unis pour la vie

Depuis mars 2019, les majeurs sous tutelle ont la possibilité de décider seuls de se marier ou de conclure un Pacs.

 

Belle histoire que celle de ces deux nouveaux époux qui, longtemps, ont pensé qu’ils ne pourraient jamais l’être. Sous tutelle, Arlette et Alain ont enfin pu se dire « oui ».

Depuis mars 2019, fini l’obligation de demander une autorisation préalable pour les majeurs protégés par une mesure de tutelle souhaitant se marier et voter. Une grande satisfaction pour eux, notamment pour Arlette Kesraoui et Alain Offredi : ces deux-là ont enfin pu unir leur destin légalement. C’était samedi 4 juillet à Lure, en Haute-Saône. Leur passage en mairie était prévu initialement le 21 mars… mais le Covid-19 a contrarié leur projet d’union.

Une alliance pleine de symboles

Mais, « quand on n’a que l’amour » en ligne de mire, on finit par réaliser ses rêves et à faire résonner ce monument de la chanson française interprété par Jacques Brel lors de sa cérémonie de mariage.  Entourés de leurs proches (masqués, bien sûr), Arlette, 52 ans, et Alain, 66 ans, se sont ainsi passé la bague au doigt. Non sans émotion. Non sans symboles.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel