Retour d'un voyage au Japon par Handivers Horizons

Bonjour, 

Des membres de l'association Handivers Horizons ont réalisé un premier voyage au Japon

Voici une lettre sur ce fabuleux séjour

Un 1er  voyage au Japon très réussi !

Le petit groupe de 12 personnes, composé de 5 en fauteuil roulant, d’une autiste et des autres qui accompagnaient, est revenu le 16 juin unanimement enchanté du circuit proposé par notre association! Toute la partie terrestre a été repérée puis organisée avec brio par notre ami Clément Abaléa de l’agence spécialisée Roll in Asia. C’était une première pour lui avec un groupe d’handis en fauteuil roulant… et certainement pas la dernière vu l’engouement pour cette destination!

Le programme de 12 jours était relativement chargé et varié, il serait un peu long de commenter chaque visite, chaque sortie,  aussi, d’après les retours que nous avons eus, voilà ce qui a le plus intéressé et marqué nos voyageurs au cours de nos quatre étapes.

A Tokyo :

  • le marché aux poissons de Tsukiji où nous avons pu goûter et même déjeuner dans cette ambiance très animée d’étals composés essentiellement de produits très frais de la mer. Au menu : brochettes, huîtres, Saint-Jacques, crabes royaux! La pluie fine nous a permis de tester nos imperméables ; nous en aurons besoin quelquefois par la suite…
  • la gare de Shinjuku proche de notre hôtel, nous l’avons fréquenté souvent, tout comme ses 3,5 millions de passagers par jour ! Elle met en évidence le réseau de transports en commun du pays qui fonctionne de manière impeccable et explique pourquoi cette mégapole de plusieurs dizaines de millions d’habitants est si peu encombrée de véhicules et moins polluée que d’autre capitale.

A Hakone :

  • notre hôtel un peu perdu dans les étoiles, qui en compte quatre d’ailleurs,  que l’on atteignait par funiculaire a fait l’unanimité ! Idéal pour profiter des moments libres en prenant un bain chaud dans l’onsen de cet établissement et se retrouver tous ensemble pour l’apéro du soir lors de l’«open bar» inclus dans nos prestations : champagne et cocktails à volonté!
  • Une balade d’une bonne demi-journée dans le parc national de Fuji-Hakone-Izu nous a permis un contact plus rapproché avec la nature en empruntant différents moyens de transport et même traverser le lac Ashi en bateau !

A Hiroshima :

  • l’excursion sur l’ile de Miyajima, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, avec ses centaines de daims en liberté, ses temples dont l’emblématique Fushi-Inari et son torii posé dans l’eau, ses spécialités culinaires et ses boutiques, nous a tous emballés.
  • un des grands moments de ce voyage fut notre visite du musée retraçant l’horreur de la première bombe atomique lachée le 6 août 1945 mais surtout l’espoir donné par les enfants qui viennent quotidiennement au mémorial de la paix offrir des guirlandes de grues en origami, symbole de paix, pour qu’une telle folie humaine ne se reproduise.

A Kyoto :

  • la visite des magnifiques temples bouddhistes et sanctuaires shinto sur la montagne Higashiyama et aussi l’ancienne capitale de Nara qui possède la plus grande construction en bois au monde renfermant notamment un gigantesque bouddha assis! Impressionnant… et c’est une visite toujours accessible!
  • le quartier historique de Gion avec ses vieilles maisons en bois et aussi nos apéros conviviaux improvisés au bord de la rivière Kamogawa avant d’aller dîner la savoureuse cuisine japonaise.

Livre d’or : quelques mots de la plume même des participants.

« Un réel plaisir de redécouvrir le pays du soleil levant… ce fut une expérience inoubliable remplie de moments de partage, de complicité et de respect. Une belle aventure nippone qui est passée a l’allure d’un Shinkansen… Merci pour ce séjour réussi grâce à chacun et j’espère vous retrouver très vite sur une nouvelle route du monde. » Sarah

«… Les moments de libres et les visites se sont alternés judicieusement… nous avons eu une bonne ambiance dans le groupe » Josyane

«Plus de 40 ans que je rêve d’aller au Japon. Le rêve s’est concrétisé dans un contexte inattendu : en fauteuil manuel !!! … parcours organisé par un guide hors pair et dans un groupe Accompagnants et  Autrement Valides très sympathique… » Patricia

« … Le Japon ce n’était même pas un rêve et pourtant j’y suis allée… Ce ne sont pas tant les images qui me reviennent, mais des sensations. D’abord l’accueil des japonais, jamais on ne s’est senti mal venu comme ça arrive encore souvent en France. C’était bien de prendre les transports en commun, ça permet d’être au contact des habitants. Enfin, je ne pensais pas que des handicapés pouvaient voyager « roots ». Je ne pourrais plus le dire...
Merci pour cette aventure. »  Claire


« Aventure humaine enrichissante et immersion dans un pays étonnant. A renouveler. C’était une première pour moi, j’ai fait des belles rencontres… Je vois dans mon quotidien des personnes qui se plaignent pour un rien et avec vous, je n’ai entendu aucune plainte, c’est un sacré leçon et ça recadre. Vous étiez tous différents, j’ai adoré cet équilibre… » Katia

Quelques photos prises par les participants. https://photos.google.com/share/AF1QipNQI2I4ig9MpeiIvxJe5GgisFQZTfldJM0In52OVgglGHfT2xk8IDsnMYLItEK7aw?key=NkxTSjE0NkRUNDJ6eDVjekRhZUNHM0ZGQ0FDakhn

Pour conclure, j’ajouterai que lors de ce circuit, nous avons eu aussi des temps libre où nous devions, en binôme ou par affinités, aidés par quelques indications de Clément surtout au niveau des transports, regagner seuls l’hôtel après les visites ou même décider de notre programme, d’une demi-journée, d’un restaurant… Responsabiliser davantage les participants, leur faire acquérir de l’autonomie dans la pratique, est très formateur et important pour comprendre que voyager en ayant un handicap, même sans agence ou sans association, c’est possible! Cela va tout à fait dans le sens de la « philosophie » d’HandiVers Horizons et de ce que nous recherchons.

L’accessibilité nipponne… et l’inaccessibilité française !

Au cours de ce long circuit, nous avons utilisé uniquement les transports en commun. Quel sentiment de liberté de pouvoir circuler librement en utilisant le métro, le train, le bus, le ferry, le bateau et même le funiculaire ! Nous n’avons jamais subi une rupture d’accessibilité dans tout notre parcours, pas un ascenseur en panne, toujours un fléchage par pictogramme, au sol, en braille et en anglais pour nous diriger facilement. Partout des trottoirs abaissés pour pouvoir traverser. Nous avons toujours voyagé avec l’ensemble des autres voyageurs sans être mis à l’écart! Cerise sur le gâteau, on trouve des sanitaires spacieux et adaptés pour tous un peu partout y compris dans le train ultra rapide Shinkansen que nous avons pris deux fois. 

Sentiment de liberté que l’on n’a malheureusement guère l’occasion d’éprouver lorsqu’on vit en France, cinq ou sixième puissance mondiale et pays des droits de l’homme!… oui, peut-être de l’homme bipède normé mais certainement pas de celui qui se déplace en fauteuil roulant ou avec une canne et c’est tout à fait révoltant!

Il y a seulement quelques jours, la justice vient de condamner notre SNCF à payer 5 000 € plus frais de justice à un voyageur en fauteuil roulant qui a porté plainte. La cour d’appel de Toulouse souligne que 'l'inconfort généré par l'inaccessibilité´ des toilettes caractérise une atteinte a` la dignité´ et un manquement à l'obligation de SNCF Mobilités d'assurer un transport dans des conditions normales d'hygiène."

Regardez cette enquête sur les métros français, c’est édifiant et honteux !

Par exemple, seules 4 des 28 stations de celui de Marseille  sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. À Paris, c’est 9 stations sur 303 !

Le pire c’est que cette situation ne va guère s’arranger; alors que nous avions des espoirs d’espérer 50 % des stations de métro parisienne accessibles pour les JO de 2024, notre ministre des transports, Élisabeth Borne, les dépasse!, comme l’écrit dans son éditorial du mois de juin le magazine Yanous, puisque elle soumet un amendement pour que  le pourcentage soit revu à la baisse avec 15 % seulement!

On pourra nous rétorquer que nous n’avons qu’à prendre le bus pour nous déplacer. Seulement voilà,  en France les rampes à l’arrière des bus s’actionnent électriquement par le chauffeur… et sont bien souvent en panne laissant sur le bord du trottoir celui qui ne pourra pas monter! Nos amis d’Handilol en visite à Marseille en ont fait la triste expérience par deux fois et leur témoignage sur FB a été confirmé par de nombreux usagers marseillais!

Les Japonais utilisent des systèmes fiables par exemple pour monter dans les bus, le chauffeur ou son aide met en place facilement et rapidement une petite rampe pour que la personne en fauteuil roulant puisse monter à l’intérieur. Simple, bon marché et ça ne tombe pas en panne!

En fait,  ce qu’il manque surtout en France c’est une véritable volonté politique pour que les choses s’améliorent vraiment… mais nos politiques privilégient la communication en clamant à qui veut l’entendre – combien de fois l’avons-nous entendu ! – que le handicap sera leur priorité durant leur mandat! Effet d’annonce et de manche sans guère de conséquences pour eux, pour leurs auditeurs… et surtout pour nous!

(...)

Lettre rédigée par Alain d'Handivers Horizons

#Voyage #Japon

 

Photo Japon 2.jpg

Photo Japn 3.jpg

Photo Japn 4.jpg

Photo Japon 5.jpg

Photo Japon 6.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel