Rentrée scolaire : la lettre de Flavien au président de la République

« Il faut m’aider SVP », écrivait fin juin Flavien, 9 ans, à Emmanuel Macron. Il l’alertait sur le sort des enfants « différents » en errance diagnostique et en mal d’AVS. Ému, le président de la République le rencontrait mi-juillet. 

Depuis, Flavien a obtenu un suivi par un spécialiste et des heures d’auxiliaire de vie scolaire supplémentaires. Ses parents veulent se battre pour tous les autres, en participant à la concertation sur l’école inclusive.

Bègue, écrivant très péniblement, seul dans la cour de récréation, longtemps mal à l’aise dans certains gestes de la vie courante, Flavien, près de Périgueux, se sent différent des autres enfants depuis tout petit. Orthophonistes, ergothérapeutes, psychologues l’ont fait progresser. Mais faute du suivi d’un médecin spécialiste, le jeune garçon de 9 ans ne sait toujours pas ce qu’il a. Sans auxiliaire de vie scolaire de la Toussaint 2017 à mai 2018, l’école était aussi devenue un enfer. Les trois dernières semaines, n’en pouvant plus, il n’y est plus allé.

Des progrès dès la rentrée

De cette spirale négative, Flavien espère trouver bientôt la sortie. Le 3 septembre, jour de sa rentrée en CM1, il avait une auxiliaire de vie scolaire. Une accompagnante rien que pour lui, douze heures par semaine, et non plus six à partager. Cet été, il a enfin été reçu au Centre ressources autisme (Cra) de Bordeaux. La piste du syndrome d’Asperger sera-t-elle confirmée ? Il souffre déjà de troubles multi-dys.

Ce rendez-vous, il aurait dû l’attendre un an. Le coup d’accélérateur ? Le 18 juillet, Flavien a rencontré le président de la République, de passage dans sa région. Il lui avait écrit fin juin pour lui demander son aide.

Pour lire l'article dans son intégralité : www.faire-face.fr/2018/09/04/flavien-president-rentree-scolaire-avc-soins/

Source : Faire Face

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel