Malvoyant, il se lance à la conquête d'un désert de sel

On l'aperçoit de loin, tenue de sport aux couleurs flamboyantes pour être mieux vu, casquette sur la tête et lunettes de soleil sur le nez. Sportif lambda ? 

Alban Tessier est loin d'en être un. Cet homme de 41 ans atteint d'une maladie dégénérative des yeux se lance dans une aventure hors du commun. Enseignant dans un institut pour déficients visuels, il va, à l'été 2018, tenter un pari fou, traverser le plus vaste désert de sel au monde. Le Salar d'Uyuni se situe en Bolivie, au pied de la Cordillère des Andes, à plus de 4 000 mètres d'altitude. Son aventure a pour nom « Projet Uyuni, À perte de vue ».

Un sportif déterminé

Depuis toujours, Alban est mordu d'expéditions de l'extrême, fasciné par Mike Horn ou Nicolas Vanier. Sportif depuis son jeune âge, il a pratiqué le cyclisme sur piste mais également sur route, ainsi que le VTT. Souffrant de rétinite pigmentaire, une maladie évolutive de la vision qui le mène vers la cécité, rien ne l'arrête pour autant. Récemment, il a intégré le Racing Club nantais où il pratique la marche athlétique. Durant de longues années, Alban s'entoure de personnes aventurières et sportives, comme le regretté Michel Point, qui avait de nombreux projets sportifs, dont celui de traverser seul le désert tunisien en autonomie totale. Malheureusement, Michel n'a jamais pu réaliser son défi. Pour lui rendre hommage, Alban décide de le relever à son tour mais en s'envolant pour la Bolivie. L'idée première n'est pas le dépassement de soi mais plutôt de se retrouver seul, de prendre conscience de ses capacités loin d'un milieu ordinaire « hostile » que ce malvoyant doit braver au quotidien. Dans ce désert, tout est plat ; une immensité sans obstacle…

Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-projet-uyuni-853-10935.php

Source : Handicap.fr

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel