De nouvelles mesures en faveur des travailleurs handicapés?

Plus de 500 000 travailleurs handicapés au chômage et plus de 100 000 personnes licenciées pour inaptitude ! Un bilan qui ne cesse de s'alourdir. Un taux d'emploi de 3.4 % dans le privé en 2017 contre 6 % prévu par la loi. Dans une conjoncture où l'emploi des travailleurs handicapés se dégrade régulièrement, une première concertation (15 février-31 mai) a réuni les acteurs impliqués avec l'objectif de réformer leur obligation d'emploi.

Tous concernés, tous mobilisés ?

Elle fait suite à l'engagement du gouvernement pris lors du Comité interministériel du handicap du 20 septembre 2017. A l'issue de cette première phase, un rapport  a été rendu le 5 juin 2018 en présence de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap. Son titre ? « L'emploi des travailleurs handicapés : Tous concernés, tous mobilisés ». « Il est urgent de changer d'échelle en matière d'emploi des personnes handicapées », déclare Sophie Cluzel, qui veut « mener une politique pragmatique » et prévient qu'elle « va apporter des solutions concrètes, lisibles, réactives et efficientes tant aux personnes handicapées, et notamment aux jeunes, qu'aux employeurs ». Le gouvernement assure avoir deux axes stratégiques : offrir plus de souplesse aux entreprises et apporter aux personnes handicapées plus de sécurité et de liberté de choix en leur facilitant l'accès à l'emploi par la formation et les voies de l'alternance.

Des mesures positives

Cette concertation a réuni les partenaires sociaux et des associations de personnes handicapées, mais également des chefs d'entreprise, des DRH et des représentants de branches professionnelles. Parmi eux, la Fnath (accidentés de la vie) salue « un certain nombre de mesures positives dont certaines particulièrement attendues ». Parmi elles : la priorité donnée au milieu ordinaire, le maintien de l'obligation d'emploi à 6%, la fin de l'exonération du ministère de l'Education nationale de sa contribution au Fiphfp à compter de 2020, la prise en compte de tous les statuts pour répondre à l'obligation d'emploi (stagiaire, périodes de mise en situation professionnelle, intérimaire, titulaire de contrats aidés, alternants), la limitation à un renouvellement pour l'agrément des accords, le maintien d'une minoration pour les seniors handicapés particulièrement touchés par le chômage…

Pour lire l'article dans son intégralité : https://emploi.handicap.fr/art-penicaud-emploi-handicap-1078-10895.php

Source : Handicap.fr

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel