mardi, 03 octobre 2017

Guillaume Bats : « Pour rire des autres, il faut d’abord savoir rire de soi-même. »

Après un été au festival d’Avignon où il a cartonné, l’humoriste Guillaume Bats reprend son spectacle Hors cadre ! à Paris tous les lundis soirs et en province. Faire Face l’a rencontré avant un lever de rideau à la Comédie des Boulevards.

Faire Face : Votre spectacle a affiché complet pendant tout le festival OFF d’Avignon. Vous revenez à Paris dans une nouvelle salle avec votre spectacle Hors Cadre !. Comment se passe cette rentrée ?

Guillaume Bats  : Après un super festival d’Avignon, je suis heureux de retrouver le public parisien dans une salle où je suis proche des gens. J’aime ce contact, cette proximité. Avec le temps, l’expérience, l’assurance, on se permet des choses nouvelles. J’improvise une partie du spectacle et je me rends compte que je me lâche de plus en plus.

FF : Votre spectacle plaît. Le public suit. C’est rassurant, ce succès ?

G.B : Même si ma carrière est lancée, la marge de progression reste grande. Je ne remplis pas encore Bercy ! On cherche toujours à faire mieux. J’essaie de construire petit à petit un parcours sur des bases solides.
Chaque soir est différent. Aucun public ne se ressemble. Il faut savoir en jouer. Parfois, c’est un spectateur qui a un rire particulier et je m’en sers pour faire rire les gens, parfois c’est autre chose.

FF : Il a tellement d’humoristes… Votre handicap vous a-t-il aidé à vous démarquer ?

G.B : Je ne me voile pas la face. Évidemment que mon handicap crée une originalité. Mais il faut aller au-delà du buzz de l’artiste handicapé pour s’inscrire dans la durée. Avant tout, je suis un humoriste avec un propos. Il y aura bien des personnes pour dire ou penser que je réussis grâce à mon handicap, mais sincèrement je ne le crois pas.

Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.faire-face.fr/2017/10/02/guillaume-bats-humour...

Source : Faire face 

11:07 Publié dans Handicap, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.