Politique

  • Manifestation "l'APF réveille les parlementaires" 29 mars 2018

    Les fidèles adhérents et militants de l'APF de Vaucluse se sont retrouvé hier devant la préfecture d'Avignon, pour réveiller les parlementaires. 

    L’APF demande l’annulation des mesures pénalisantes liées à l’AAH (fusion des deux compléments de ressources) et aux pensions d’invalidité. Elle souhaite aussi la suppression de la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH.

    Elle demande «l’ouverture d’un chantier de lutte spécifique contre la pauvreté des personnes handicapées» et appelle à la création d’un «revenu individuel d’existence», afin que plus aucune personne en situation de handicap ne vive sous le seuil de pauvreté de 1.015 euros par mois.

    Aucun parlementaire invité n'est venu nous rencontrer...

    Un sénateur a quand même accepté de nous recevoir à sa permanence, le 6 avril. Nous serons là!

    Le message et le dialogue a quand même été utile, avec les passants et les conducteurs qui se sont arrêté devant la préfecture.

    Nous vous tiendrons au courant de la suite.

    10 ans plus tard , pas soumis mais toujours pauvres!

  • Article de presse

    Paru le 6 mars dans le Dauphiné Libéré, sur l'accessibilité à Cavaillon.

    ERRATUM : La délégation vous reçoit du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

    SCAN-0665-page-001.jpg

    SCAN-0666-page-001.jpg

  • Cluzel : un tour d'Europe des bonnes pratiques handicap

    En matière de handicap, nos voisins européens ont-ils des idées dont la France pourrait s'inspirer ? Pour en avoir le cœur net, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au handicap, s'est lancée dans un (petit) tour d'Europe avec l'objectif d'échanger avec nos partenaires européens sur le thème de l'inclusion. In fine, repérer les bonnes pratiques et s'en inspirer.

    1ère étape en Espagne

    Son périple a débuté le 22 février 2018 par une première étape en Espagne. Elle s'est entretenue avec la ministre de la Santé, Dolors Montserrat, sur l'école, l'accessibilité, la formation et l'emploi des personnes handicapées. En Espagne, l'école inclusive a fait ses preuves, sur la base d'une coopération forte avec le médico-social et les parents. Un lien qui peine à s'instaurer en France. En matière d'emploi, une nouvelle loi espagnole impose aux entreprises participant aux appels d'offres de respecter le quota de 2% de travailleurs handicapés. En visite au CERMI (Centre espagnol des représentants des personnes handicapées), la discussion a ensuite porté sur le droit de vote des personnes handicapées, que Sophie Cluzel défend en toutes circonstances (article en lien ci-dessous), et sur la violence faite aux femmes en situation de handicap.

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-cluzel-tour-europe-63-10605.php

    Source : Handicap.fr

  • Droits des personnes handicapées : l’Onu sermonne la France

    Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu (CDH) vient d’adresser quelque 300 recommandations à la France. Une dizaine concerne la situation des personnes handicapées. Le gouvernement est appelé à ne plus se contenter de bonnes intentions.

    C’est une longue liste de recommandations que les Nations unies ont adressées à la France vendredi 19 janvier. Toutes dénoncent, en filigrane, les atteintes aux droits de l’homme sur notre sol. Parmi ces préconisations, formulées par d’autres pays membres de l’Onu, huit exhortent la France à appliquer, de manière effective, les droits des personnes handicapées.

    Revoir son modèle de prise en charge médico-sociale

    Les États-Unis, l’Autriche, la Norvège mais également des États peu connus pour respecter eux-mêmes ces droits comme l’Arabie saoudite ou la Birmanie. Ils ont demandé à la France de « prendre les mesures nécessaires pour réaliser l’égalité de traitement des personnes handicapées ».

    Tous pressent le gouvernement de mettre en œuvre « une politique nationale globale du handicap » (Finlande). Pour eux, il s’agit « d’améliorer l’accès à l’éducation, aux soins, à l’emploi et aux infrastructures publiques » (États-Unis). La France est également appelée à « étendre les services sociaux et l’assistance à toutes les personnes handicapées » (Bulgarie).

     

    Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.faire-face.fr/2018/01/22/droits-personnes-handicapees-onu-sermonne-france/

    Source : Faire-face.fr

  • 43 € par jour : vers un congé de proche aidant indemnisé ?

    Pour "soutenir" les aidants, une mission parlementaire préconise le 23 janvier 2018 de leur créer un "statut" spécifique, qui permettrait notamment d'indemniser le congé du proche aidant et de prendre en compte cette tâche "invisible" dans les droits à la retraite. "Il est nécessaire de mettre en place un statut du proche aidant qui lui confère des droits" car il "a besoin de temps, de ressources et d'accompagnement", a déclaré devant la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale le communiste Pierre Dharréville, rapporteur d'une mission sur les aidants.

    Un congé existant mais peu usité

    8,3 millions de personnes aidaient un proche malade, âgé ou handicapé en 2008, selon la Drees, dont 57% de femmes. Selon des économistes cités dans les conclusions de cette mission, consultées par l'AFP, le travail des aidants familiaux peut représenter entre 12 et 16 milliards d'euros, (0,6 à 0,8% du PIB). Pour le député des Bouches-du-Rhône, "les proches aidants fournissent un travail gratuit, un travail informel qui vient au mieux en complément, au pire en palliatif, d'une réponse publique qui n'est pas à la hauteur". Ainsi, le "congé du proche aidant", instauré par la loi d'adaptation de la société au vieillissement (ASV) en 2016 (articles en lien ci-dessous), devrait être "indemnisé". Aujourd'hui, il est "trop faiblement recouru" à ce congé par les salariés aidants car "il ne fait l'objet d'aucune indemnisation", il a "une durée insuffisante" (un an maximum sur l'ensemble de la carrière) et il "manque de souplesse".

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-conge-aidants-indemnise-875-10508.php

    Source : Handicap.fr

  • Un haut fonctionnaire handicap dans chaque ministère

    Parce que le gouvernement réaffirme que le handicap est l'une des priorités de son quinquennat, il organisait dès le 20 septembre 2017 son premier Comité interministériel du handicap (article en lien ci-dessous). Edouard Philippe lançait à l'occasion un travail approfondi qui doit déboucher sur des plans d'action ministériels d'ici le début de l'année 2018. Il affirme vouloir en assurer le suivi en « réunissant le CIH chaque année et en évaluant l'impact des actions sur les indicateurs d'inclusion des personnes en situation de handicap ». Il a demandé à Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées, de coordonner la préparation du plan d'action interministériel pour 2018-2022.

    Un haut fonctionnaire dans chaque ministère

    Pour ce faire, le Premier ministre, via une circulaire datée du 23 octobre 2017 (en lien ci-dessous), demande à chaque ministre de désigner au sein de son secrétariat général un « haut fonctionnaire en charge du handicap et de l'inclusion », qui aura pour responsabilité de définir et de mettre en œuvre la politique en matière d'accessibilité universelle et de handicap. Il « doit être en mesure d'animer des échanges au sein du comité des directeurs de votre ministère et de vous rendre compte personnellement », précise Édouard Philippe à l'intention de Sophie Cluzel. Pour l'exercice de cette mission, « doivent être privilégiés les fonctionnaires dont l'autorité et la compétence seront reconnues, et notamment les membres relevant des corps d'inspection ».

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-ministere-fonctionnaire-handicap-853-10316.php

    Source : Faire-face.fr

  • Résultats élections législatives 2017

    Bonjour à tous,

     

    Vous trouverez ci-joint pour information les résultats du premier tour des élections législatives sur Avignon.

    Voici le lien : http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/vaucluse_84/avignon_84000#xtor=CS2-765-[email]-

     

    Bonne journée 

     

     

  • Chronique Croizon : voter avec un handicap, mode d'emploi !

    A moins de trois semaines du premier tour des élections présidentielles, vous avez décidé de voter pour l'accessibilité !
    Oui, celle des bureaux de vote. Si voter est un droit pour tous les citoyens, certains en sont encore empêchés, et notamment lorsqu'ils sont en situation de handicap. Pour de multiples raisons qui concernent tous types de handicap. Aussi bien le handicap physique avec des problèmes d'accessibilité des bureaux que sensoriel avec l'impossibilité, par exemple pour les personnes aveugles, de voter en toute autonomie. Ou encore intellectuel car certains ont bien du mal à comprendre le processus électoral.

    Des consignes sont pourtant données aux présidents des bureaux de vote.
    Oui, il est principalement rappelé dans l'article D-61-1 du Code électoral, que « les bureaux et les techniques de vote doivent être accessibles aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap. Le président prend toute mesure utile afin de faciliter le vote autonome des personnes handicapées ». Les élections ont souvent lieu dans des écoles mais on se rend compte que toutes ne sont pas accessibles, et certains électeurs en fauteuil roulant doivent encore passer par l'accès fournisseurs. Y compris dans des écoles neuves !

    La ville de La-Chapelle-sur-Erdre, par exemple, a adressé aux présidents une lettre de rappel avec des dispositifs très pratiques…
    Oui, des idées pleines de bon sens. Par exemple penser à un cheminement pour arriver au bureau entièrement libre de tout obstacle. Prévoir un isoloir pour les personnes en fauteuil roulant avec un rideau et une tablette plus bas. Vérifier que l'isoloir est bien éclairé, notamment pour les malvoyants.

    Et, pour une fois, les chiens sont autorisés ?
    Oui les chiens-guides, leur accès ne peut évidemment pas être interdit.

    Cela suppose aussi quelques aménagements du processus de vote…
    Oui, un électeur handicapé est en effet autorisé à se faire assister par un électeur de son choix pour glisser le bulletin dans l'enveloppe puis dans l'urne. Et s'il se trouve dans l'impossibilité de signer, il peut lui demander de signer à sa place. Il convient, dans ce cas, de mentionner sur la liste d'émargement : « L'électeur ne peut signer lui-même ».

    Ne pourrait-on pas imaginer des bulletins en braille ?
    Certaines associations le revendiquent mais on rétorque que ce serait trop cher. Pourtant, en Allemagne, cela existe.

    Y-a-t-il d'autres exemples dont on pourrait s'inspirer ?
    Oui, par exemple aux Etats-Unis, il y a des machines à voter. Il suffit d'appuyer sur un bouton. Il en existe une qui permet aux personnes qui n'ont pas l'usage de leur main de souffler dans un tuyau pour faire bouger le curseur. Certaines affichent même la photo des candidats.

    En France, des initiatives sont mise en place par certaines mairies pour préparer au vote.
    Oui, c'est le cas à Rézé, une commune de Loire-Atlantique, qui a eu une excellente initiative. Le 24 mars 2017, elle a reconstitué dans les salons de l'hôtel de ville un bureau de vote pour permettre à des travailleurs d'Esat de se familiariser avec le déroulé du scrutin.

    C'est notamment le cas de Valentine, 21 ans …
    Cette jeune fille n'avait jamais voté et a déclaré « J'ai regardé l'émission à la télé et j'ai déjà choisi. Je veux voter pour le président ». D'autres se sont sentis rassurés de faire le parcours avant l'heure. Bastien avait déjà voté mais ne savait plus comment ça se passait. Et Fabienne a pu s'entraîner à plier le « papier » pour le mettre dans l'enveloppe. L'un d'eux a même proposé de mettre des photos sur les bulletins pour les personnes qui ne savent pas lire. Mais, au-delà de cette initiative, pourquoi ne pas instituer des cours d'éducation civique dans les établissements médico-sociaux ?

     

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-croizon-vote-accessibilite-853-9739.php

    Source : Handicap.fr