Handicap

  • Logement adapté dans les Bouches du Rhône

    Bonjour à tous, 

    Veuillez trouver ci-jointe une annonce d'Handitoit Provence pour un logement adapté dans le 13.

    Consultez leur site : http://www.handitoit.org/ - 
    Vérifiez votre demande de Numéro Unique Départemental : https://www.demande-logement-social.gouv.fr/ 
    Inscrivez-vous pour une demande de logement social adapté : https://www.logementadapte13.org/inscription

    Lire la suite

  • Éric Molinié, dépendant mais libre

    Ce soir à 20h40, la chaîne KTO diffuse le portrait d’Éric Molinié. De l’homme, on connaissait les engagements à la tête de l’AFM-Téléthon, de la Halde, ou du Samu social. On découvre sa foi profonde et une liberté intérieure renforcée par sa dépendance physique.

     

    Lire la suite

  • Handicapé et bénévole : aider les autres, pourquoi pas ?

    Réflexe de base : on imagine que le bénévolat c'est forcément en faveur des personnes handicapées. On les accompagne en vacances, ont fait leur course, on brise leur solitude. Et pourquoi pas le contraire ? Une personne handicapée ne pourrait donc pas, elle aussi, apporter son aide, ses talents et sa richesse à d'autres ? Celui qui d'ordinaire reçoit peut aussi, à son tour, devenir « acteur », c'est-à-dire celui qui donne.

     

    Lire la suite

  • C'est la Saint-Valentin!

    En cette journée de Saint-Valentin, nous vous partageons le résultat du concours proposé par le magasin "Faire-Face". Et il y a une vauclusienne parmi les gagnants!

    Lire la suite

  • Les Amis de ThEoDore, demandez le programme!

    Bonjour à tous!

    L'association Les Amis de ThEoDore propose des ateliers gratuits pour les enfants en situation de handicap et leur famille, ouverts aux valides.
    Les ateliers sont animés par des animateurs sensibilisés au handicap et ils se déroulent à la salle municipale G.ROUAULT, au Pont Des Deux Eaux à Avignon.

    Voici le programme!

    image(1).jpeg

    image.jpeg

  • Cap emploi : revoir un système impuissant ?

    Fin septembre 2017, la barre des 500 000 travailleurs handicapés au chômage a été franchie, soit 8,5% des demandeurs d'emploi (chiffres Agefiph). Malgré l'existence de nombreux dispositifs d'aide, leur situation au regard de l'emploi reste plus dégradée que pour l'ensemble de la population : leur taux de chômage est presque deux fois plus élevé (18%) et leur ancienneté dans le chômage plus forte (57% sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an contre 46%). En même temps qu'un premier rapport pour sauver le mode de financement de l'insertion professionnelle des travailleurs handicapés remis le 17 janvier 2018 (article en lien ci-dessous), l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) s'est penchée sur une évaluation plus pointue, celle du réseau Cap emploi. Livré en mai 2017, il n'a été rendu public que le 5 février 2018.

    Un double objectif

    Il a deux objectifs. D'une part, évaluer la performance des opérateurs spécialisés Cap emploi, qui accompagnent 23% des demandeurs d'emploi handicapés sur orientation de Pôle emploi, et d'autre part, faire des propositions pour améliorer l'accès à l'emploi des chômeurs de longue durée handicapés. Pour rappel, le réseau des Cap emploi a accompagné, dans 98 départements, 81 000 personnes en 2016. Les auteures de ce rapport, Bénédicte Legrand-Jung et Isabelle Rougier, constatent que « l'organisation du service public de l'emploi (SPE) ne permet pas la prise en charge optimale des publics handicapés les plus vulnérables ». Ils sont suivis par Pôle emploi pour 73% d'entre eux, par Cap emploi (23%) et par les missions locales (moins de 4%). Selon ces expertes, « malgré une expertise reconnue dans le domaine du handicap et des modalités d'accompagnement adaptées, le réseau des Cap emploi n'est pas en mesure d'assurer pleinement et prioritairement l'accompagnement des personnes souffrant d'un handicap lourd ou complexe ».

     

    Pour lire l'article dans son intégralité :https://emploi.handicap.fr/art-cap-emploi-rapport-igas-1078-10560.php

    Source : Handicap.fr

  • Tous les transports en commun vont devenir gratuits pour les Parisiens handicapés

    À partir du 1er juin, les Parisiens handicapés pourront emprunter gratuitement bus, RER, tramways et métros dans les cinq zones de la région parisienne. Jusqu’alors, la gratuité était réservée aux allocataires de l’AAH et limitée à deux zones.

    Dès le 1er juin, quelque « 20 000 [Parisiens handicapés] vont bénéficier de la gratuité du pass Navigo sous condition de ressources, a annoncé Anne Hidago.

    Cette déclaration figure dans l’entretien que la maire de Paris a accordé au Journal du Dimanche, le 4 février. Mais faire-face.fr n’en fait état que huit jours plus tard, le service de presse de la Ville de Paris ayant mis la semaine entière à répondre à notre demande de précisions.

    Gratuité sur toutes les zones

    La mesure n’est en effet pas totalement novatrice. Les Parisiens handicapés peuvent déjà bénéficier du Navigo Émeraude Améthyste (Nam). Ce pass ouvre droit à la gratuité du transport en zones 1 et 2 pour les titulaires de l’AAH ou de l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi).

    Alors qu’est-ce qui va changer ? À partir du 1er juin, ces allocataires voyageront gratuitement sur les cinq zones et non plus seulement sur deux. 2 500 personnes a minima sont concernées, celles qui s’acquittaient jusqu’à présent d’une participation financière de 160 €/an pour un pass cinq zones. Un tarif préférentiel, le prix normal s’élevant à 827 €.

     

    Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.faire-face.fr/2018/02/12/transports-paris-gratuit-handicap/

    Source : Faire-face.fr

  • Appel à témoins : ces phrases blessantes sur le handicap

    « Et, du coup, tu peux avoir des relations sexuelles et avoir des enfants ? Tout ça ? », « Ton amoureux doit t'aimer pour de vrai, il est gentil d'être resté avec toi. », « C'est votre enfant (7 ans) qui est handicapé, si ce n'est pas lui qui conduit, vous n'avez pas le droit de vous garer là ».

    Lire la suite

  • Stronger : héros handicapé malgré lui

    En salles ce mercredi 7 février, Stronger raconte l’histoire vraie de Jeff Bauman, une des victimes des attentats de Boston en 2013. Au-delà d’une énième, et pas très réussie, évocation d’un homme ordinaire devenu un héros américain, ce film montre surtout les étapes de la reconquête de son propre corps après une double amputation. En oscillant entre pathos et justesse.

    Lire la suite

  • Se loger, parcours du combattant pour un étudiant handicapé

    Originaire d'Henvic (Finistère nord), Élodie Le Saout, 21 ans, fier regard souligné d'un épais trait de khôl et longue chevelure de jais, se bat avec le sourire. "Mais beaucoup se découragent", regrette-t-elle,

    Lire la suite