Accessibilité - Page 9

  • C'est mon histoire ! « Chef d’entreprise, je n’embauche que des personnes handicapées. »

    Serge Dessay a passé six ans en fauteuil roulant. Après cette expérience, il décide de créer une entreprise. La raison ? Donner du travail aux personnes handicapées. Aujourd’hui, à Hotravail, ces dernières représentent 96 % des effectifs.

    emploi-semaine-personnes-handicapees-dessay-entreprise-635x330.jpg

    « Je me suis retrouvé en fauteuil à 24 ans après un accident dans l’armée. Fracture des jambes, du bassin, coma… J’en suis sorti entièrement paralysé du côté gauche. Les médecins étaient catégoriques : je ne remarcherais jamais. Six ans plus tard, j’étais debout.

    Je suis la preuve que la médecine, science très précise, dit souvent des bêt

    ises. Et j’en parle aisément : je me destinais à être psychiatre. Mais cet accident a changé le cours de ma vie. Je suis devenu patron en  lançant mon entreprise de service aux particuliers en 1990.

    Recruter et vendre d’abord des compétences

    Hotravail  emploie 380 salariés, à 96 % des travailleurs handicapés, au sein de quatorze structures du grand Sud-Ouest, de Saintes à Avignon. Nous assurons l’entretien de plateformes logistiques d’Auchan, la maintenance de vélos de La Poste, la pose des futurs compteurs Linky d’EDF…

    J’embauche et je vends d’abord des compétences. Nullement du handicap. Notre but ? Un travail bien fait. Pour cela, nous pensons l’organisation du travail en intégrant les handicaps de chacun. C’est sans doute la principale différence avec une entreprise lambda.

    Favoriser l’émulation grâce à la diversité

    Quand un chantier se présente, seule la capacité du salarié à pouvoir réaliser une partie du boulot en complément des autres est jaugée. C’est efficace et beaucoup plus productif. Chacun apporte sa compétence au groupe et tire les autres vers le haut. La diversité favorise l’émulation.

    Penser l’adaptation du travail nous donne aussi parfois une longueur d’avance. Comme l’un de nos jardiniers maniait difficilement les tondeuses thermiques, nous avons fait venir des États-Unis une machine électrique télécommandée. Un fort coût mais elle fait le travail de cinq personnes !

    Un autre salarié, atteint par la maladie de Friedreich, ne pouvant plus écrire, nous avons mis en place un numéro vert pour qu’il dicte, depuis un téléphone dans sa voiture, ses devis à une secrétaire de production. Résultat ? Ses devis partaient le lendemain alors qu’ils mettaient trois ou quatre jours dans les autres services. Évidemment, le numéro vert a été étendu à tout le groupe.

    Créer le plus de postes possible

    Nous avons le statut d’entreprise adaptée. À ceux qui disent que nous réussissons grâce aux subventions publiques, aux aides aux postes, je réponds que nous faisons gagner

    de l’argent à tout le monde. Quand l’État donne 1 € à une entreprise adaptée, il récupère 1,40 €. Une étude de KPMG (réseau international de cabinets d’audit et de conseil exerçant dans 155 pays, NDLR) le confirme.

    Pourtant, Hotravail n’a pas été facile à créer. Administrativement, une galère. Deux ans à convaincre les services de l’État de l’intérêt du projet et à obtenir l’agrément d’atelier protégé. En pratique, une réussite. Je suis passé de deux salariés à quinze en six mois. Cinq ans plus tard, une cinquantaine et une ouverture à de nouveaux métiers en fonction des demandes des clients. De grands groupes travaillent avec nous : Orange, Airbus, Safran…

    L’emploi des personnes handicapées rapporte ! C’est pour raison qu’il faut créer le plus possible de postes. Ce que je fais depuis un quart de siècle. Et c’est une aventure passionnante alors que, dans une autre vie, j’aurai peut-être été un psychiatre ennuyeux ! » Propos recueillis par Aurélia Sevestre

     

    Source : Faire face

  • Nouveau ! HANDI-MOVE Le soulève-personne mural, une solution compacte et facile à installer

    souleve-personne-Handi-Move-660x330.jpg

    Le soulève-personne mural de Handi-Move est un système de levage très facile à installer, qui peut être utilisé avec un lit, une toilette, une baignoire, une douche,… Transportable, il se fixe contre un mur ou sur une colonne. Résultat : un même soulève-personne mural peut être utilisé dans différentes pièces.

    Le soulève-personne mural de Handi-Move comporte de nombreux atouts :

    • Il est économique
    • Il s’installe facilement
    • Il fonctionne sur le réseau électrique
    • Il dispose d’un mécanisme de sécurité intégré
    • Il est mobile, tournant à 180°
    • Il a un bras télescopique
    • Il s’utilise avec châssis-mains ou sangles

    Vous pouvez le découvrir en vidéo, pour cela : Cliquez-ici

     

    Accueil chaleureux, conseils judicieux, suivi rigoureux : la philosophie Handi-Move…

    Chez Handi-Move nous attachons beaucoup d’importance à offrir à tout moment un service impeccable. Notre philosophie d’entreprise est fondée sur l’accessibilité et la transparence. Quels que soient votre question ou problème, chez Handi-Move nous travaillons toujours de la même façon :

    1. Analyse gratuite de vos besoins de transfert
    2. Offre de prix
    3. Installation professionnelle par l’équipe de Handi-Move
    4. Formation et mise en service
    5. Garantie, réparation et entretiens fiables

    Accueil chaleureux, conseils judicieux, suivi rigoureux des commandes et services après-ventes professionnels font partie de notre image de marque.

    Pour en savoir plus sur leur façon de travailler : cliquez-ici !

    Source : Faire face

  • Merci à tous ! Bonne nouvelle pour la pétition de Moulin

     Après des mois de désaccord et de mobilisation pour rendre accessible la délégation départementale de l'APF de l'Allier, une solution semble avoir enfin été trouvée avec la Mairie de Moulins qui jusqu'alors refusait l'installation d'une rampe sur l'espace public. Pour rappel, aucun argument technique ne justifiait ce refus puisque l'installation d'une rampe pour compenser une marche de 10 cm laissait encore un espace de trottoir de 2 m 80 et n'entravait donc en rien la circulation des piétons.

    La délégation disposait dans ce combat d'une forte adhésion de la population qui ne comprenait pas la décision politique de la Mairie. Forte de son réseau national, l'APF avait alors engagé une pétition sur le site Change.org et avait recueillie quelque 6 000 signatures.

    Le Maire de Moulins a reçu récemment les élus du Conseil APF de département de l'Allier afin de leur proposer un rehaussement du trottoir devant la porte de la délégation départementale.

    Les travaux devrait être réalisés courant janvier 2017.

    L'ensemble des acteurs de la délégation départementale de l'Allier tient à remercier toutes les personnes engagées dans cette lutte et qui ont ainsi permis par leur engagement de trouver une issue favorable à ce conflit.

    Notre, votre détermination à ne pas subir le chose mais d être des acteurs actifs de la politique inclusive du handicap a montrer, une fois encore, que tous unis, nous sommes capables de lever bien des obstacles et de faire évoluer les mentalités.

    Encore merci à tous pour votre soutien !!!

  • Hammam accessible: Le concept est lancé!

    Le premier hammam accessible de France devrait ouvrir ses portes au premier trimestre 2017.

    Adepte des hammams, il s’est vu refusé l’entrée dans plusieurs d’entre eux à la suite d’un grave accident qui l’a rendu handicapé fin 2012 et l’a contraint à passer plusieurs mois dans un fauteuil roulant. C’est pourquoi Abdelkader Tadjer, 45 ans, habitant de Meaux (77) a décidé d’ouvrir son propre hammam accessible, en mettant un point d’honneur à le rendre utilisable par tous.

    Ainsi, il débutera dès l’automne prochain la construction cette nouvelle structure qui sera baptisée « M’eaux Spa 77 » et s’étendra sur une surface 370 m², à Meaux, dans la galerie des Halles d’Auchan – avec le soutien du groupe, qui adhère au projet. Il s’agira d’un hammam accessible, mixte, équipé de rampes d’accès, de sols antidérapants et de guidages en braille. L’aspect écologique sera également pris en compte avec un chauffage par géothermie et une sensibilisation des usagers à la consommation d’eau. Ouverture prévue au premier trimestre 2017.

    Abdelkader Tadjer a d’ores et déjà remporté le prix « Émergences » du concours « Talents des Cités » organisé dans sa région.

  • L’APF accuse le gouvernement de se défausser de sa responsabilité en matière d’emploi des personnes en situation de handicap

    unnamed.jpg

    À la veille de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées et à l’avant-veille des présidentielles et des législatives 2017, l’Association des paralysés de France dénonce une situation toujours plus préoccupante avec un nombre croissant de personnes en situation de handicap au chômage (+ 65 % en quatre ans), la mise en danger du modèle économique des fonds public et privé pour l’emploi (AGEFIPH et FIPHFP) et des attaques contre l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés. Si, selon l’association, le cumul de la prime d’activité avec les allocations « handicap » améliore le quotidien, aucune mesure n’a été prise durant le quinquennat pour débloquer l’emploi direct des personnes en situation de handicap. « L’emploi accompagné » de la loi Travail dont le décret devrait paraître dans les prochains jours est jugé tardif et ne concernera que 600 travailleurs. L’APF annonce un plaidoyer à destination des candidats aux élections.

     

    Source : La gazette Santésocial.fr © Picture-Factory-Fotolia.com

  • L'association Jaccede vous informe !

    L'association Jaccede revient avec un nouveau défi !

    Contribuez sur l'appli Jaccede, cela soutient le Téléthon. 
    Jaccede c'est quoi ? On vous l'explique
    ici en vidéo :)

     

    Du 14 novembre au 3 décembre,

    une contribution sur Jaccede = un don au Téléthon.

    On fait d'une pierre 2 coups : 

    on favorise l'accessibilité pour tous en détaillant l'accessibilité des lieux qu'on visite sur l'appli Jaccede + on soutient la recherche médicale en faisant un don au Téléthon grâce à notre partenaire AXA ATOUT COEUR.

     

    + le nombre de contributions sera grand, 

    + gros sera le chèque ! 

     

    Nous avons besoin de vous pour créer cet élan de citoyens engagés... 

    En avant, on compte sur vous !

     

    Pour en savoir plus, cliquez ici pour lire leurs communiqué de presse !

     

  • Emploi et handicap sous le quinquennat Hollande : reculs, initiatives et résultats

    À quelques jours de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, l’Association des paralysés de France (APF) dresse un premier bilan du quinquennat de François Hollande en matière d’emploi des personnes en situation de handicap. 
     
    Durant ces 5 années, le nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap a largement augmenté atteignant 486 546 personnes tandis que le modèle économique des Fonds public et privé pour l’emploi des personnes handicapées, affaibli par des décisions de  ponctions et d’exonérations successives du gouvernement, se révèle inadapté pour couvrir demain leurs missions d’accès et de maintien dans l’emploi.
    Face à ce bilan morose, l’APF souhaite proposer, dans l’optique des élections présidentielle et législatives de 2017, des solutions via sa plateforme collaborative #2017Agirensemble : https://2017agirensemble.fr.

     

     
    L’association se mobilise directement au quotidien pour l’emploi des personnes en situation de handicap en multipliant les initiatives locales et nationales : organisation d’un réseau de correspondants emploi, de plateformes emploi, d’un jobboard APF ou encore avec APF Entreprises, premier réseau français dans le secteur du travail adapté et protégé.
     
    > Découvrez le dossier de presse en pièce-jointe.DP Emploi 2016_vdef.pdf
  • A Moulins, les personnes en situation de handicap moins bien considérées que des pots de fleurs !

    Signez la pétition en ligne !

     

     

    La délégation de l’Association des paralysés de France (APF) de l’Allier se trouve aujourd’hui dans une situation ubuesque : la Mairie de Moulins lui refuse la mise en accessibilité de ses propres locaux !

    Alors qu’aucun obstacle ne s’oppose à l’installation d’une rampe extérieure pour accéder aux locaux de la délégation, c’est un refus incompréhensible que la mairie adresse à l’association.

    Depuis des mois, les nombreuses démarches et demandes de rendez-vous avec le maire de la ville, Pierre-André Périssol, restent sans effet. Pire, ce dernier, a envoyé les forces de l’ordre locales, jusqu’à deux fois par jour, pour demander à la délégation de retirer la rampe amovible de fortune ! Le fleuriste, voisin de la délégation, est lui plus chanceux, il dispose de deux rampes permanentes « indispensables pour sortir et rentrer les pots de fleurs » selon la Mairie.

    Face à cette grave atteinte aux libertés fondamentales des personnes, l’APF, extrêmement choquée et en colère, lance une pétition pour faire respecter la mise en accessibilité de ce local !

     

     

    La délégation APF, contrainte de déménager il y a quelques mois, a cherché en vain un local accessible. Elle a finalement porté son choix sur un local de plain-pied mais avec une marche à l’entrée et a déposé un dossier afin d’engager les travaux d’accessibilité, c’est-à-dire l’installation d’une rampe. Dès cet instant, la Mairie a refusé à la délégation la mise en accessibilité de ses locaux, alors qu’aucun argument technique ou architectural ne s’y oppose.

     

    La délégation APF a donc installé une rampe amovible, mais la Mairie a sommé les forces de l’ordre locales de demander à la délégation de retirer sa rampe de fortune, jusqu’à deux fois dans la même journée !

    Le comble est que le fleuriste, voisin de la délégation APF, possède lui deux rampes fixes « indispensables pour sortir et rentrer les pots de fleurs » selon la mairie… !

    Entre outre, la mairie a osé affirmer à la délégation APF ne pas pouvoir accorder l’installation d’une rampe, car elle devrait alors «  l’accepter à tous les commerçants ». Un comble…

     

    Les demandes de rendez-vous avec le Maire étant restées lettre mortes ou s’étant soldées par des échecs et face à cette situation de blocage pour la libre circulation des personnes en situation de handicap à la délégation, l’APF a décidé de lancer une pétition.

    L’APF demande à M. Périssol de bien vouloir respecter l’obligation d’accessibilité et d’autoriser dans les meilleurs délais la mise en place d’une rampe extérieure définitive permettant l’accès à la délégation.  

    L’APF a également saisi le Défenseur des droits pour lui faire part de cette situation ubuesque.

    L’APF rappelle que l’accessibilité concerne des millions de citoyens : personnes en situation de handicap, personnes âgées, parents avec poussettes, blessés temporaires, livreurs, cyclistes, etc. Refuser la mise en accessibilité d’un bâtiment, c’est nier à toutes ces personnes, leur liberté de d’aller et venir.

  • Communiqué de Presse: Promotion de la pratique sportive des personnes en situation de Handicap

    L’APF et la FFH engagées pour promouvoir la pratique sportive des personnes en situation de handicap

     

    Quelques semaines après les Jeux paralympiques de Rio, l’Association des paralysés de France (APF) et la Fédération Française Handisport (FFH) décident d’associer leurs compétences et leurs expertises pour promouvoir l’accès aux activités physiques et sportives avec une approche inclusive et en prenant compte les besoins spécifiques de chacun. Résolument engagées en faveur d’une société inclusive autorisant l’accès de tous à l’éducation, à la santé, aux loisirs et à la vie sociale, les deux organisations ont ainsi signé une convention de partenariat afin de mettre en synergie les moyens et compétences des acteurs de leurs réseaux respectifs, au bénéfice des personnes en situation de handicap.

    Cette convention a été signée, en présence des deux présidents, mercredi 12 octobre lors d’une grande journée sportive où des adhérents et usagers de l’APF ont pu s’initier à des activités physiques sportives proposées par la FFH.

     

    Le partenariat entre l’APF et la FFH s’appuie sur les axes de collaboration suivants :

    • Informer et rencontrer les usagers et adhérents des deux réseaux ;
    • Créer des animations sportives mutualisées ;
    • Echanger entre experts des deux réseaux, retours d’expertise entre professionnels ;
    • Relayer les bonnes pratiques locales ;
    • Former les personnels APF sur le champ de l’activité physique ;
    •  Accompagner toute demande individuelle vers une activité physique pérenne dans une association sportive.

     

    De plus, l’APF et la FFH ont décidé d’offrir à leurs membres respectifs la possibilité de découvrir les activités de l’organisation partenaire gracieusement.

    Ainsi, les adhérents de l’APF bénéficient d’un an de gratuité de licence loisir Handisport, et inversement l’adhésion à l’APF est gratuite pour les licenciés de la FFH.

     

    La première campagne d’appel à initiatives sera désormais lancée dans les prochains jours dans le réseau territorial des deux associations signataires pour une mise en relation des acteurs et accompagner toutes les actions ainsi générées par ce partenariat.

     

    Enfin, l’APF et la FFH sont mobilisées dans le cadre de la candidature de Paris aux Jeux olympiques 2024. Les organisations souhaitent aussi se saisir de cet événement pour ancrer durablement la pratique sportive des personnes en situation de handicap, et que ce soit l’occasion d’améliorer l’accessibilité des sites sportifs et de leur environnement.