Initiatives - Page 3

  • Projection à Roussillon

    Dans le cadre de l'action "changer le regard sur le handicap" organisée par la Mairie de Roussillon, un projection de courts-métrages aura lieu le dimanche 8 avril à 14h30 à la salle des fêtes de Roussillon.

    Luc BRUM, chanteur du groupe Bredha, animera l'après-midi par une ou deux de ses compositions.

    Un ticket de sortie de parking gratuit vous sera remis à l'entracte.

    A vos agendas!

  • Nouveau 9 juin : 20 villes fêtent la Nuit du handicap

    "Venez cinq minutes ou cinq heures !", c'est le slogan de la première Nuit du handicap qui aura lieu le 9 juin 2018 dans plusieurs villes françaises. Une initiative inédite ! Au programme : des ateliers, apéro, concerts, théâtre mais également de belles surprises.
    Une soirée pour dépasser les préjugés

    Que l'on soit touché de près, de loin ou pas par le handicap, l'événement invite à se réunir pour aller à la rencontre de l'autre et dépasser ses préjugés. Les bénévoles d'Ombres et Lumières, le magazine de l'Office chrétien des personnes handicapées (OCH), ont souhaité organiser cet évènement national gratuit pour célébrer les 50 ans de la revue. "Ce n'est pas un projet humanitaire mais davantage une invitation de la part des personnes handicapées à venir faire la fête et montrer que la rencontre est une richesse pour tous", affirme l'attaché de presse de l'événement. Les célébrations investiront les rues des villes engagées et, pour insuffler un vent de créativité, les "dons et talents" des personnes handicapées seront mis en valeur, à travers la musique, l'écriture, le théâtre... Parmi eux, on retrouve l'auteur et porte-parole de l'évènement, Philippe Aubert, infirme moteur cérébral athétosique, qui animera un atelier d'écriture. L'occasion pour lui d'affirmer qu'avec de la persévérance, "la vie est possible et a du sens, même avec un handicap comme le mien."

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-nuit-handicap-juin-989…

    Source : Handicap.fr

  • Quand le street art embellit les places réservées aux personnes handicapées

    Depuis le mois de décembre dans le Tarn, des “zelliges”, formes inspirées des mosaïques arabo-andalouses, apparaissent sur des emplacements réservés aux personnes handicapées. Avec ses peintures au sol éphémères, Fouzia souhaite redonner de la visibilité à ces places.

    L’art peut être beau et utile, avoir une vocation esthétique et sociale. Avec Zellipark, c’est ce que démontre Fouzia. À Alban, dans le Tarn, cette ancienne éducatrice en foyer de vie auprès de personnes en situation de handicap a longtemps mûri son projet artistique. Il constitue l’expression pacifique d’une colère jusqu’ici contenue.

    L’art pour changer les regards

    Fouzia réalise ses zelliges avec de la peinture au sol temporaire et des pochoirs qu’elle crée. © DR

    « Dans mon travail, je conduisais des personnes à mobilité réduite. Il n’était pas rare que les places réservées soient déjà prises par des automobilistes valides. Cela nous mettait en difficulté. Les gens ne mesurent pas les conséquences pour les personnes handicapées ni à quel point sortir en ville est déjà, sans cela, un parcours du combattant. »

    Comment en finir avec ces incivilités ? Comment apporter un changement de regard de façon agréable ? À ces questions, l’éducatrice qui utilise déjà l’art comme un outil dans son travail, trouve une réponse avec le street art. Sa démarche rappelle celle de MC Solaire à Chalon-sur-Saône.

    Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.faire-face.fr/2018/02/23/street-art-places-reservees-handicap/

    Source : Faire-face.fr

  • C'est la Saint-Valentin!

    En cette journée de Saint-Valentin, nous vous partageons le résultat du concours proposé par le magasin "Faire-Face". Et il y a une vauclusienne parmi les gagnants!

    Lire la suite

  • Il escalade une montagne en fauteuil roulant

    L'image n'est pas récente mais vaut la peine d'être vue et revue. Un champion d'escalade gravit le Lion Rock, une montagne de 495 mètres qui domine Hong Kong (Chine). Cette prouesse fait, depuis, le tour du monde...

    Quatre fois champion d'Asie d'escalade, Lai Chi-wai est devenu paraplégique à la suite d'un accident de moto en 2011. Après trois mois d'hôpital, il décide d'entraîner l'équipe d'escalade sportive de Hong Kong mais ne renonce pas à sa passion pour autant et choisit une manière originale de défier les sommets.

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-escalade-fauteuil-roulant-865-10480.php

    Source : Handicap.fr

  • Atelier relaxation à la délégation

    Sans titref,x.png

    Bonjour à tous!
    Un atelier relaxation est proposé par l'établissement Public Saint Antoine à la délégation APF d'Avignon, le 13 février de 9h à 11h30.
    Il nous reste encore 3 places!
    N'hésitez pas à vous inscrire!

  • C'est le retour des crêpes !

    Chandeleur.png

    Le 2 février c'est la Chandeleur et à cette occasion nous organisons un atelier crêpes à la délégation
    N'hésitez pas à vous inscrire au 04.90.16.47.40

  • Le handicap invisible en images pour mieux le voir

    “De l’invisible au visible… comprends qui je suis”. Tel est le thème de la 6e édition de l’exposition Beauté & handicap qui s’est ouverte hier, lundi 8 janvier, à Nîmes. Vingt-et-une photographies pour illustrer le handicap invisible, à l’initiative de l’APF du Gard et l’Hérault.

    Comme une poupée désarticulée… Nina à propos de l’ataxie de Friedreich. © Bernard Pfaff

    « En fait, je me sens comme une poupée désarticulée… une sorte de marionnette », dit Anna à propos des symptômes de sa maladie, l’ataxie de Friedreich. Une pathologie génétique rare occasionnant une incoordination des mouvements volontaires. De fait, elle apparaît comme posée sur un canapé, vêtue d’un costume digne d’une poupée, les pieds et les mains retenus par des fils. Comme une marionnette !

    Cette photo, signée Bernard Pfaff, est l’une des 21 qui constituent l’exposition “De l’invisible au visible… comprends qui je suis”. Une exposition photographique à l’initiative de l’APF du Gard et de l’Hérault à Nîmes, du 8 au 28 janvier. La sixième édition d’un événement baptisé “Beauté & handicap” qui, depuis 2009, vise à sensibiliser au handicap à travers la création artistique : photo, peinture, sculpture et même en 2017, caricature…

     

    Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.faire-face.fr/2018/01/09/traduire-linvisible-pour-voir/

    Source : Faire-face.fr

  • Insolite : Alfie, l’elfe britannique du Père Noël, œuvre pour l’accessibilité

    Le Père Noël n’a peut-être pas conscience des difficultés quotidiennes que rencontrent les plus jeunes en fauteuil roulant. Pour l’y aider, il peut compter sur une petite aide digitale, Alfie, l’elfe en fauteuil roulant.

    En France, Père Noël est assisté de lutins ; au Royaume-Uni, il l’est par des elfes. Outre-Manche, ces personnages prennent position dans les chambres des enfants, sur leurs étagères. Leur rôle ? Les “espionner” et rapporter au bonhomme vêtu de rouge s’ils sont gentils ou pas.

    Figurez-vous qu’un de ces elfes, prénommé Alfie et en fauteuil roulant, a un compte Twitter. Sa mission : dénoncer au Père Noël non pas les enfants méchants mais les lieux publics inaccessibles aux bambins ! Il est ainsi descendu des étagères, de sorte à se confronter lui-même à ce genre de situation.

     

    Pour lire l'article dans son intégralité : http://www.faire-face.fr/2017/12/18/accessibilite-grande-bretagne-enfants/

     

    Source : Faire-face.fr

  • Clientèle autiste : au supermarché, une heure adaptée !

    Comment faire ses courses en cas de troubles autistiques ? En Australie et au Royaume-Uni, les chaînes de supermarché Coles et Tesco se sont penchées sur la question. En 2017, elles ont mis au point un dispositif adapté : proposer une heure de calme avec ambiance « adoucie » pour éviter une expérience trop stressante ou agressive.

    Autre ambiance, autre rythme

    En Angleterre, dans la ville de Crawley, le magasin Tesco s'adapte à cette clientèle tous les samedis de 9h à 10h, pour proposer son « Quiet time ». L'éclairage est atténué, les haut-parleurs coupés. Les employés sont également plus nombreux dans les rayons ou en caisse afin de proposer un service plus approprié. Deux fois par semaine, un autre magasin de la chaîne a mis en place une relaxed lane, c'est-à-dire une caisse au rythme plus lent, pour faciliter les courses des clients autistes mais aussi de ceux plus âgés, atteints de la maladie d'Alzheimer ou plus généralement avec une déficience cognitive.

     

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-supermarche-amenagement-autisme-20-10397.php

     

    Source : handicap.fr