Accès aux droits - Page 3

  • AAH : le nombre de bénéficiaires a doublé depuis 1990

    Fin décembre 2017, 1,13 million de personnes perçoivent l'allocation aux adultes handicapés (AAH), dont 55,6 % l'AAH1 (taux d'incapacité supérieur ou égal à 80 %) et 44,4 % l'AAH2 (taux d'incapacité entre 50 % et 79 %). 52 % des allocataires de l'AAH1 sont des hommes, dont l'âge médian est de 48  ans. 

    Lire la suite

  • Caf : un coup de pouce en faveur des enfants handicapés

    Places en crèche, centres sociaux, médiateurs familiaux : la nouvelle feuille de route de la Caisse nationale d'allocations familiales, signée pour cinq ans avec l'État, entérine le 11 juillet 2018 l'objectif d'un meilleur accueil des enfants, notamment handicapés ou défavorisés, mais n'échappe pas aux restrictions budgétaires

    Lire la suite

  • 1,13 million d'allocataires AAH, toujours en hausse !

    1,13 million, c'est le nombre de bénéficiaires de l'AAH (allocation adulte handicapé) en 2017, selon les derniers chiffres produits pas le ministère des Affaires sociales, contre 1,09 million fin 2016. Ils font partie des 4,15 millions de personnes qui, en France, perçoivent un minimum social. L'AAH arrive en seconde position derrière le RSA (1,86 million).

     

    Lire la suite

  • Maladie pro, l'indemnisation débutera dès les 1ers symptômes

    Jusqu'à présent, lorsqu'une caisse primaire d'assurance maladie reconnaissait une maladie professionnelle, elle fixait la date de l'affection au jour du certificat médical initial, généralement rédigé en même temps que la déclaration de la maladie.

    Lire la suite

  • « La fin de la prime d’activité signifie que je vais devoir déménager. »

    Aide destinée aux travailleurs ayant de faibles ressources, la prime d’activité pour les pensionnés d’invalidité en emploi a cessé le 1er juin. En juillet, ils n’ont donc pas perçu leur prime contrairement aux bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé. Un manque à gagner de 107 € pour Solange Le Goïc. Un second témoignage après celui de Valérie Delugin qui perd, elle, 140 € par mois, soit autant que son budget soins.

    Lire la suite

  • « Avec la fin de la prime d’activité, je vais perdre l’équivalent de mon budget soins. »

    La prime d’activité pour les pensionnés d’invalidité en emploi, c’est fini. Contrairement aux bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé, ils vont perdre cette aide destinée aux travailleurs ayant de faibles ressources. Un manque à gagner de 140 € pour Valérie Delugin.

     

     

    Lire la suite

  • Questionnaire Santé

    Prenez s'il vous plait deux minutes de votre temps pour répondre à ce questionnaire sur l'accès à la santé pour les personnes en situation de handicap.

    Nous vous en remercions :)

    https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSehiJutqIPuR9chF_lyvjzkizmlE5UzwLVpP7gicM2KYtKIKw/viewform?c=0&w=1

  • Mand'APF

    Aides humaines à domicile : quoi de neuf en PACA ?

    L'emploi direct simple et sécurisé est enfin possible.

    Devenir employeur de ses auxiliaires de vie permet d'ajuster son plan d'aide humaine au plus près de ses besoins.

    Mand'APF peut vous accompagner et vous soutenir tout au long de cette démarche.

    Cette petite vidéo vous permettra d'en savoir plus :

  • Manifestation "l'APF réveille les parlementaires" 29 mars 2018

    Les fidèles adhérents et militants de l'APF de Vaucluse se sont retrouvé hier devant la préfecture d'Avignon, pour réveiller les parlementaires. 

    L’APF demande l’annulation des mesures pénalisantes liées à l’AAH (fusion des deux compléments de ressources) et aux pensions d’invalidité. Elle souhaite aussi la suppression de la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH.

    Elle demande «l’ouverture d’un chantier de lutte spécifique contre la pauvreté des personnes handicapées» et appelle à la création d’un «revenu individuel d’existence», afin que plus aucune personne en situation de handicap ne vive sous le seuil de pauvreté de 1.015 euros par mois.

    Aucun parlementaire invité n'est venu nous rencontrer...

    Un sénateur a quand même accepté de nous recevoir à sa permanence, le 6 avril. Nous serons là!

    Le message et le dialogue a quand même été utile, avec les passants et les conducteurs qui se sont arrêté devant la préfecture.

    Nous vous tiendrons au courant de la suite.

    10 ans plus tard , pas soumis mais toujours pauvres!

  • Cluzel : un tour d'Europe des bonnes pratiques handicap

    En matière de handicap, nos voisins européens ont-ils des idées dont la France pourrait s'inspirer ? Pour en avoir le cœur net, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au handicap, s'est lancée dans un (petit) tour d'Europe avec l'objectif d'échanger avec nos partenaires européens sur le thème de l'inclusion. In fine, repérer les bonnes pratiques et s'en inspirer.

    1ère étape en Espagne

    Son périple a débuté le 22 février 2018 par une première étape en Espagne. Elle s'est entretenue avec la ministre de la Santé, Dolors Montserrat, sur l'école, l'accessibilité, la formation et l'emploi des personnes handicapées. En Espagne, l'école inclusive a fait ses preuves, sur la base d'une coopération forte avec le médico-social et les parents. Un lien qui peine à s'instaurer en France. En matière d'emploi, une nouvelle loi espagnole impose aux entreprises participant aux appels d'offres de respecter le quota de 2% de travailleurs handicapés. En visite au CERMI (Centre espagnol des représentants des personnes handicapées), la discussion a ensuite porté sur le droit de vote des personnes handicapées, que Sophie Cluzel défend en toutes circonstances (article en lien ci-dessous), et sur la violence faite aux femmes en situation de handicap.

    Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-cluzel-tour-europe-63-10605.php

    Source : Handicap.fr